En meeting à Dabakala, samedi Guillaume Soro envoie des piques au pouvoir : « Nos parents sont pauvres »


L’ex-Premier ministre dit avoir visité près de 100 villages dans le pays Djimini et Djamala.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 24 avr. 2019
  • Visites: 925
  • Commentaires: 0
Le président du Comité politique (Cp), Guillaume Kigbafori Soro, a animé un meeting, samedi 20 avril 2019, à Dabakala. Nous vous proposons des pans de son discours balancé sur les réseaux sociaux.

« Quand Gbagbo était là, il ne mettait pas Blé Goudé en prison tous les jours. Quand Bédié était là, il ne mettait pas KKB (Kouadio Konan Bertin, Ndlr) en prison. Pourquoi c'est au tour du nord que le nord met le nord en prison ? Pourquoi c'est au tour du nord que le nord décapite les têtes des fils du nord à toutes les sociétés d'État ? Même si j'avais fait quelque chose, le pardon était là pour que l'union soit sauvée. Mais au lieu de cela, on nous a humiliés, injuriés, insultés, emprisonnés, renvoyés. Et pourtant, je ne me rappelle pas qu'un seul instant, nous ayons trahi la cause. Nous nous sommes battus. Nous avons tellement souffert dans cette bataille. Nos morts sont là pour le nous rappeler chaque jour. Nos blessures profondes sont là pour le nous rappeler. Pourquoi chers parents ? Ne suis-je pas moi aussi un fils du nord? Pourquoi des fils du nord doivent se réjouir, fêter au champagne, qu'on me chasse de mon poste ? Ils prient tous les jours pour que tous mes comptes bancaires soient vides. Pourquoi l'homme est-il si méchant envers son frère ? Qu'est-ce qu'on a fait ? Mais vous nous l'avez enseigné. Dieu se chargera toujours de réparer les torts et les injustices. Et le Dieu que nous prions qui est au ciel, que les musulmans prient, que les chrétiens prient, que nous tous nous prions, et qui a vu ce que nous avons fait, si c'est ce que nous avons fait est mal, il nous arrêtera. Mais si venir à Dabakala donner de l'eau aux populations, construire des écoles, des mosquées est mauvais, Dieu avisera. Je sais ceux qui ont eu peur ici de m'accueillir parce qu'ils avaient peur que le gouvernement se déchaine contre eux, détrompez-vous. Le fait que je sois ici à Dabakala, le gouvernement va courir pour venir ici. Ils vont venir bientôt pour venir effacer les traces de Guillaume Soro, pour venir sur les traces de Guillaume Soro. Moi, même je demande au gouvernement de venir ici à Dabakala pour réparer les injustices qui sont là. Je demande au gouvernement de se dépêcher pour venir à Dabakala. Moi je ne suis qu'un fils du nord renvoyé, chômeur mais j'ai fait un peu. J'ai fait ce que je pouvais. J'ai visité près de 100 villages. J'ai fait plus d'une dizaine de forages. On a commencé déjà à construire une dizaine d'écoles. On va achever l'église de Gnemènin, les mosquées de Satama Sokoura, Natèrè, Djouladougou et d'autres. Je l'ai fait avec mon cœur, parce que je suis votre fils. Pas parce que je veux que vous puissiez voter pour moi, pour que je devienne maire de Dabakala, ni pour devenir député de Dabakala, ni pour devenir président de la régi (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Bédié Gbagbo Guillaume Soro KKB Kouadio Konan Bertin Blé Goudé Comité politique gouvernement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour