Gogoua Marcel (SG adjoint de la Mugcp-Cedeao) dit tout sur la grève des transporteurs assurant la ligne Abidjan-Noé
« Les chauffeurs sont mal payés »
« Ils réclament le bilan et de nouvelles élections »


Le secrétaire général adjoint de la Mugcp-Cedeao, Gogoua Marcel
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 04 déc. 2018
  • Visites: 312
  • Commentaires: 0
Les chauffeurs membres de la Mutuelle générale des chauffeurs professionnels de la Cedeao (Mugcp-Cedeao), assurant la ligne Abidjan-Noé, étaient entré en grève le mercredi 28 novembre 2018, avant de reprendre le travail quelques jours plus tard. Dans cet entretien, le secrétaire adjoint de ladite mutuelle, Marcel Gogoua, affirme qu'après cette grève, ils réclament désormais de nouvelles élections à la tête de la Mugcp-Cedeao.

Que se passe-t-il à la Mutuelle générale des chauffeurs professionnels de la Cedeao (Mugcp-Cedao) ?

En réalité, nous avons un problème de gestion à la mutuelle. Le secrétaire général fait office de trésorier général. Les gens qui travaillent pour la mutuelle sont mal payés. Les chauffeurs se plaignent. Voilà les problèmes de la mutuelle.

Lire aussi cet article : Axe Abidjan-Noé, voici la raison de la grève des transporteurs

Que dit le président de votre mutuelle ?

Depuis le mois de mai 2018, le président Doumbia Mameri dit Madouba est poursuivi par la justice ivoirienne pour des raisons que lui seul sait. Il n’est pas avec nous, et cela fait à peu près 6 ou 7 mois.

Qui gère la mutuelle en son absence ?

Normalement, quand le président n’est pas là, selon les textes, l’intérim est assuré par le vice-président. Mais 3 mois après, il faut de nouvelles élections. Cela n’a pas été fait. A présent, c’est le secrétaire général, Kallo Abdoulaye, qui est l’homme fort de la mutuelle parce que c’est lui qui gère en même temps la caisse.

Nous avons appris qu’une personne venue d’Abobo qui ne serait pas de la mutuelle gère aussi les intérêts du président qui est à la maca. Qu’en savez-vous ?

Oui, il a nommé quelqu’un d’Abobo qu’on ne connait pas. Il n’a jamais été chauffeur ici, il n’est pas de la mutuelle, mais il a été nommé pour représenter la mutuelle devant les autorités administratives et politiques, à savoir la police, la gendarmerie et les militaires. Et donc les chauffeurs se plaignent parce qu’ils ne connaissent pas ce monsieur. Il ne peut pas diriger notre mutuelle. Si le président ne peut plus diriger la mutuelle compte tenu de sa situation (il est incarcéré à la maca : ndlr), il faut mettre en place un comité ad hoc pour qu’on puisse passer à de nouvelles élections.

Mais pourquoi le responsable du service transport de Koumassi, Sansan Ludovic Hien, qui n’est pas de votre mutuelle est-il cité dans la grève des transporteurs ? Est-il mêlé à cette affaire ?

Non ! Il n’est pas mêlé à cette affaire. Au début, quand il a é (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook