Après les municipales 2018 au Plateau : Ouattara Dramane dit O.D. sort de sa réserve, comment il envisage l'avenir

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 28 nov. 2018
  • Visites: 497
  • Commentaires: 0
Il s'est retiré de la course pour la mairie du Plateau. Trois mois après, et au lendemain des décisions rendues par la Chambre administrative de la Cour suprême sur les élections régionales et municipales du samedi 13 octobre 2018, Ouattara Dramane dit O.D. s'est confié à nous.

Quel est votre moral après les élections municipales?

(Léger sourire). Ça va, merci.

 

Finalement, l’élection de la liste du député Jacques Ehouo à la mairie du Plateau a été validée par l’instance juridique suprême. Quel commentaire en faites-vous ?

Aucun commentaire particulier, le peuple du Plateau a juste choisi qui il veut comme maire.

 

On se souvient que vous étiez bien engagé dans cette bataille pour la mairie du Plateau, puis vous vous êtes retiré sans combattre. Quels sont les sentiments qui vous animent aujourd’hui ?

Les élections sont achevées et les résultats sont là. J’ai fait le deuil de mon retrait, je suis dans le présent, un présent qui envisage l’avenir avec confiance. J’ai tiré mes propres leçons. Je n’ai ni sentiments particuliers ni ressentiments. Ce qui est passé fait partie du passé.

 

Vous qui étiez très bien parti, vous vous êtes retiré au bénéfice du candidat du Rhdp qui a perdu ! Avez-vous des regrets ?

Je voudrais introduire une rectification. Je ne me suis pas retiré au profit d’un candidat Rhdp, étant moi-même Rhdp. Que s’est-il passé ? En réalité, il y a eu un arbitrage, et cet arbitrage a tranché en ma défaveur. J’ai respecté la discipline du parti.

 

Votre dernière prise de parole publique, en tant que candidat, était le 29 août 2018, par le biais d’un communiqué de presse qui annonçait votre retrait de la course à la mairie, puis une autre brève, lors d’un meeting de campagne, en tant que soutien au candidat désigné par le Rhdp. Que s’est-il vraiment passé ?

(Sourire). Toute la Côte d’Ivoire a suivi cette histoire, un peu inédite. Je ne veux pas y revenir. J’en ai tiré des leçons. C’est le plus important. J’ai fait le deuil des regrets. Après, je prie Dieu qu’il nous accorde longue vie et bonne santé pour avancer, continuer à marcher, la tête haute.

 

Quelles leçons précises avez-vous tirées ? Êtes-vous déçu du Rdr, votre parti, qui ne vous a pas choisi, des gouvernants dont certaines rumeurs ont dénoncé l’interventionnisme à vos dépens ?

J’ai tiré beaucoup de leçons, c’est sûr ! Il y a des leçons politiques et des leçons personnelles. Je note, au plan politique, que mes hommes et moi avons tout donné. Nous avons fait une belle campagne, sans violence, courtoise, offensive et cohérente. Et les populations du Plateau puis de Locodjoro, auxquelles je pense constamment, nous l’ont bien rendu. Je profite de cette tribune pour les en remercier. Nous avons tout mis en œuvre, ce qu’il fallait, nous l’avons fait dans le respect des autorités, dans la discipline du parti. Hélas ! Cependant, c’était une expérience enrichissante.

On peut effectivement penser que j’ai été sacrifié par mon parti mais ce n’est pas ma lecture. Vous savez, dans la culture Senoufo, un proverbe enseigne ceci&nb (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook