Émergence 2020 / Amadou Gon Coulibaly : « Nous maintenons notre objectif d'être émergent en 2020, car nous sommes sur la bonne voie »

  • Source: poleafrique.info
  • Date: vend. 16 fév. 2018
  • Visites: 490
  • Commentaires: 0
Il a répondu aux questions, mêmes les plus épineuses. Le Premier Ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l'État de Côte d'Ivoire, Amadou Gon Coulibaly, était face à la presse, ce mercredi 14 février à la Primature. Cette rencontre avait pour but de situer l'opinion publique sur l'action gouvernementale en cours et les perspectives de développement du pays.

Tous les sujets ont été abordés. Et les journalistes ont eu la possibilité de poser toutes les questions utiles, pour une meilleure compréhension de l’action gouvernementale. Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État de Côte d’Ivoire, a tenu à rencontrer la presse nationale et internationale, après un an à la tête du gouvernement, pour des échanges francs et directs. Il a dans ses propos liminaires, jeté les bases de cette rencontre en abordant des sujets brûlants, notamment l’annexe fiscale, le budget de souveraineté de l’État et surtout l’amélioration des conditions de vie des ivoiriens.
 
« La version amendée de l’annexe fiscale 2018 a été adoptée ce jour en Conseil des Ministres par ordonnance, et rentrera en vigueur dès demain, jeudi 15 février 2018.  Le Gouvernement et le secteur privé continueront à travailler et à chercher ensemble des mesures privilégiant l’élargissement de l’assiette fiscale et la lutte contre la contrebande sur certains produits, notamment le tabac et les boissons alcoolisées. Nous poursuivrons ensemble nos efforts » a rassuré le chef du gouvernement avant de préciser que le pays, maintient son équilibre budgétaire. Un résultat rendu possible grâce aux ressources intérieures, largement suffisantes pour faire face au budget de souveraineté du pays.
 
« Vous pouvez observer que le niveau de nos ressources intérieures s’élève à 3227,8 milliards de Fcfa en 2017, couvrant nos dépenses salariales, de fonctionnement et d’investissement sur ressources propres. Les ressources de l’État de Côte d’Ivoire, sont donc largement suffisantes pour permettre au Gouvernement de faire face, lui-même, au paiement des salaires de nos fonctionnaires dont le montant s’est élevé à 1512 milliards de Fcfa en 2017 » a t-il indiqué.
 
Selon le dernier rapport de la Banque Mondiale, les chiffres économiques de la Côte d’Ivoire sont au vert. Cependant le pays doit régulièrement faire face à un déficit budgétaire, ce qui l’emmène à emprunter à l’extérieur, en vue de la réalisation de certains projets. Le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, a émis des réserves sur ce rapport et précisé qu’avec « un taux d’endettement de 42,1% en 2016, contre 57,4% pour le Sénégal, 54,4% pour le Kenya et 72,4% pour le Ghana, notre pays demeure bien en deçà de la norme communautaire de l’UEMOA qui est de 70%. Les chiffres provisoires de notre endettement ressortent à 42,8% du PIB en 2017 » a t-il révélé. La dette est donc maîtrisée et ne saurait augmenter les années à venir, selon le premier responsable du Portefeuille et du Budget de l’État.
 
L’Ambassade de Grande Bretagne, a à son tour, récemment pondu un rapport dans lequel, elle situe la Côte d’Ivoire à la 4ème place des pays ayant une croissance rapide, dans le monde. Cependant selon les spécialistes, 
Lire la suite sur poleafrique.info


Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook