CAN 2021 / Projet stade Olympique d'Anyama-Ebimpé : Les travaux avancent bien !

  • Source: Ministère
  • Date: mar. 16 janv. 2018
  • Visites: 1868
  • Commentaires: 1

Le Ministre des Sports et des Loisirs, François Albert Amichia, a effectué une visite de chantier ce vendredi 12 Décembre sur le site du futur Stade Olympique d’Anyama-Ebimpé. Il a pu constater que les choses sont en excellentes voies.

En effet, un an après le lancement des travaux par le Premier Ministre Daniel Kablan le 22 décembre 2016, le Ministre des Sports et des Loisirs sur recommandations du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly, est allé visiter les lieux pour se faire une idée de la situation. Il a ainsi pu se rendre compte que le rêve est en train de devenir réalité et que les travaux avaient non seulement bel et bien démarré mais que les choses avancent allégrement. Un constat étayé par les propos de Mme Diomandé Afoussiatta, Chef de mission au Bureau National des Etudes et du Développement (BNETD) qui en est le Maître d’œuvre. Selon elle, les travaux sont déjà réalisés à hauteur de 20%. La partie chinoise suit son petit bonhomme de chemin en continuant à respecter son cahier de charges. 

Quant à la Côte d’Ivoire, elle a également commencé à remplir ses obligations qui tournaient autour de l’électrification, l’amenée d’eau, les télécommunications, la sécurité, la voirie, les terrains externes et des parkings complémentaires. Aujourd’hui, le raccordement électrique et la communication internet sont terminés. L’amenée d’eau et l’assainissement sont en cours d’exécution tandis que les terrains externes d’entrainement et de voirie n’ont eux pas encore connu un début d’exécution. Concernant les parkings complémentaires, sur les 10 mille (dix mille) places nécessaires, la Chine en offre 1400. 

Elle a assuré au Ministre des Sports et des Loisirs que, nos deux pays ont conscience de la tâche, du rôle et du devoir qui sont les leurs et feront en sorte que le stade dont la durée d’exécution est de 34 mois soit livré en 2019 comme convenu pour la CAN 2021, dans le but de permettre à la Fédération Internationale de Football ((FIFA) et à la Confédération Africaine de Football (CAF) de vérifier qu’il est aux normes internationales. Pour ce faire, un planning d’exécution mensuel sera réalisé par la Chine.

Des nouvelles que le Ministre François Albert Amichia a accueilli avec joie et apprécié à leur juste valeur. Et de profiter de l’occasion pour réitérer les chaleureux remerciements du Gouvernement ivoirien à l’endroit de leur "sœur" la République Populaire de Chine pour ce don « appréciable » tout en soulignant l’excellente relation qui unit nos deux pays. Il s’est félicité de cette coopération et s’est réjoui de l’avancée des travaux. François Albert Amichia, a en outre loué la symbiose, la bonne entente et les relations cordiales qui unissent nos deux pays et rappelé que cette œuvre, souhait du Président de la République,SE Alassane Ouattara, fait partie intégrante des projets devant construire la Côte d’Ivoire de demain. La Côte d’Ivoire sportive émergente à l’horizon 2020.

Devant l’avancée des travaux, le patron du sport ivoirien a par ailleurs salué la méthode employée par la Chine qui permet de travailler de façon efficace et efficiente. « Nous apprécions la méthodologie qui nous permet d’avancer pas à pas. Et, c’est avec satisfaction que nous avons mené cette visite des lieux. Au nom du Gouvernement, je me réjouis de l’évolution des travaux. Je constate que le chantier évolue très bien et que les délais sont respectés. C’est l’occasion de dire merci à la partie chinoise qui respecte le calendrier. Il appartient à la Côte d’Ivoire de faire sa part. Merci à la partie chinoise pour la bonne marche et la bonne entente entre les deux parties » a-t- il dit.

Poursuivant, le Ministre des Sports et des Loisirs a révélé que « Les Chinois souhaitent que les visites soient régulières. Nous établirons d’un commun accord un calendrier pour une visite tous les trimestres cette année puis tous les deux mois à partir de l’année prochaine. Des visites qui connaîtront leur vitesse de croisière et vont aller en s’accélérant avant la fin des travaux». Pour lui, il n’y pas de doute que la Côte d’Ivoire fera tout pour remplir sa partie surtout en ce concerne la voirie avec les futures constructions du métro d’Abidjan et les travaux routiers qui seront entrepris pour désenclaver la zone avant la tenue effective de la Coupe d’Afrique des Nations de Football en 2021. 

Concernant la construction des autres stades (Korhogo, San-Pédro, Bouaké et Yamoussoukro) dont les appels d’offres ont été lancés depuis l’année dernière et qui sont maintenant au stade des négociations, ils doivent démarrer avant la fin du premier trimestre 2018. « Nous travaillons dans la sérénité pour respecter le cahier de charges imposé par la Confédération Africaine de Football »a- t-il précisé.

Une fois encore, François Albert Amichia, a tenu à remercier le Maire de la Commune d’Anyama, Amidou Sylla, le Sous-Préfet, M. Li Sun, Conseiller au Bureau Economique et Commercial représentant S.E.M.TANG Weibin, Ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, les Autorités coutumières et villageoises des six villages ainsi que les 97 familles qui ont cédé leur terre pour la réalisation de ce village olympique. 

Plus grand stade de l’Afrique de l’Ouest et don de la Chine à notre pays, le Stade Olympique d’Ebimpé devant être livré en 2019 fait partie de la Cité olympique qui sera bâtie sur une superficie de 287 hectares et se situe à 20 kms nord-ouest d’Abidjan et à 2 kms du Grand Séminaire d’Anyama. D’une valeur globale de 67 milliards 500 millions de FCFA, cet ouvrage dont les travaux doivent durer 34 mois est l’œuvre de la Beijing and Construction Engeeniring Group (BCEG), une des 250 plus grandes entreprises de BTP sur le plan mondial. Quant aux études techniques, elles ont été réalisées par la Beijing Institute Architectural Design (BIAD). 

Ce joyau architectural qui fait partie des grands stades de catégorie A pourra abriter des matchs nationaux et internationaux et comprendra un terrain standard d’athlétisme (8 couloirs), un terrain de football et de rugby répondant aux normes d’organisation des matchs internationaux. Outre ces disciplines, elle sera également ouverte à l’ensemble des disciplines sportives et abritera un centre anti-dopage et de santé, un restaurant ainsi que des infrastructures destinées aux sportifs. 

Quant au Stade Olympique, il sera construit sur 20 hectares, aura la forme d’un nid d’oiseau pouvant accueillir 60 milles personnes et sera haute de 51 m 40. Avec six entrées dont trois pour les spectateurs, une présidentielle et deux consacrées aux VIP et à la PRESSE, elle abritera deux écrans LED de 162 m2 chacun et des climatiseurs pour certains locaux. Trois niveaux seront réservés aux spectateurs, cinq niveaux destinés à des salles, deux salons VIP, une salle presse, un drainage sous la pelouse et 18 couloirs pour l’athlétisme. 

Question accessibilité, il sera desservi par trois voies : le 3ème pont de Yopougon en passant par la MACA et la route menant vers Adzopé avec un dédoublement de 2X2 voies. Puis, la A1 c’est à dire la voie expresse d’Abobo et enfin, la Y 4, qui est le Boulevard Mitterand à Cocody sur une voie 2 voies.

Il convient de souligner que la construction de cette Cité Olympique a permis entre autres la création d’emplois directs et indirects avec la présence de 1000 ouvriers Ivoiriens, le désenclavement des villages riverains et une plus-value à terme des terrains. Quant aux ouvriers Chinois, ils sont au nombre de 600.

DIRECTION DE LA COMMUNICATION (MINISTERE DES SPORTS ET DES LOISIRS)




Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook