Crise post-électorale - Face aux juges de la CPI / Guiai Bi Poin : « Il y'a eu beaucoup d'incidents à Bouaké et Korhogo »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 30 mars 2017
  • Visites: 1910
  • Commentaires: 0
Après l'accusation, la défense a débuté ce jeudi l'interrogatoire de Guiai Bi Poin, ex-patron du défuntCECOS devant la Cour pénale internationale (CPI) dans le cadre du procès Gbagbo. Le témoin est notamment revenu sur la présidentielle de 2010.

Au quatrième jour de son témoignage devant la Cour pénale internationale (CPI), Guiai Bi Poin, ex-commandant du Centre de Commandement des opérations de sécurité (CECOS) est revenu sur le second tour de l’élection présidentielle 2010 en Côte d’Ivoire.

Témoin de l’accusation, le général de gendarmerie à la retraite a cependant livré des informations qui vont dans le sens de la position défendue par l’ancien président ivoirien actuellement poursuivi pour crimes contre l’Humanité. 

De fait, l’officier a indiqué, comme le clame le camp Gbagbo depuis 2010 que des violences ont émaillé le scrutin dans les zones nord du pays. «  Il nous est revenu qu’il y a eu beaucoup d’incidents à Korogho où quelques fois certains ont été empêchés de voter. Les mêmes incidents ont fait en sorte que les représentants d’un des deux candidats ont fait que les représentants d’un des deux candidats n’ont pas pu quitter Bouaké pour Korogho », a-t-il déclaré non sans expliquer que le candidat dont les partisans ont été violemment exclus du vote est Laurent Gbagbo.

Poursuivant, le témoin a affirmé « qu’il y a eu des localités où certains pro-Gbagbo ont empêché certains pro-Ouattara de voter ». « Mais, l (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook