Présenté comme un témoin à la CPI / Gervais Coulibaly dément : « Si moi, je vais témoigner contre Gbagbo, c'est que je suis un criminel »
« Je mets quiconque au défi de m'apporter les preuves... »


Coulibaly Gervais a annoncé qu'il portera plainte contre tous ceux qui publient des « mensonges » à son encontre.
  • Source: Soir Info
  • Date: vend. 18 mars 2016
  • Visites: 1982
  • Commentaires: 0
Il s'est exprimé non pas en sa qualité de 2ème vice-président de la Commission électorale indépendante (Cei), mais en tant qu'ancien collaborateur de Laurent Gbagbo.

Coulibaly Delinpelnan-Gervais a tenu à faire taire les informations faisant croire qu'il ira témoigner contre l'ex-chef de l'État, en procès, actuellement, à La Haye. Face à la presse, mercredi 16 mars 2016, à l'hôtel Belle Côte à la Riviera-Palmeraie, l'ancien Porte-parole de Laurent Gbagbo, s'est voulu on ne peut plus clair. « Si moi, je vais témoigner contre Gbagbo, c'est que je suis un criminel. Je ne peux pas le faire », a martelé le Préfet hors grade, Coulibaly Gervais. « Laurent Gbagbo est mon ami...Il ne m'a rien fait de mauvais. Bien au contraire, il m'a honoré de son amitié », a insisté l'ancien Conseiller spécial de Laurent Gbagbo, chargé de la décentralisation. 

Comme pour montrer qu'il ne badine pas, Coulibaly Gervais a annoncé qu'il portera plainte contre tous ceux qui publient de « tels mensonges » à son encontre. « J'ai instruit mon avocat de porter plainte contre tous ceux qui se sont crus autorisés à écrire, à diffuser ou à publier de tels mensonges. Le juge nous entendra, ils apporteront les preuves de leurs accusations ou laveront mon honneur de toute suspicion. Je profite de cette occasion pour mettre en garde  tous ces amuseurs publics et ces personnes au caractère diabolique, qui ne trouvent leur bonheur qu'en rependant des propos aussi légers que faux », a assené le fondateur du Cap Unir pour la démocratie et le développement (Cap-Udd). 

Selon lui, dans sa famille, tant biologique que politique, on ne plaisante pas avec l'amitié. « L'amitié est sacrée, la confiance, l'abnégation, le don de soi, la loyauté à l'endroit d'un ami, sont sacrés. Plus qu'un supérieur hiérarchique, le président Laurent Gbagbo est mon ami, car il m'a honoré de son amitié », a-t-il répété, révélant que lorsqu'en 2007,  Laurent Gbagbo l'a coopté pour être son Porte-parole et Conseiller spécial, c'est ce sentiment d'amitié qu'il a mis en avant au cours de l'audience de remise des décrets de nomination. « Il a réitéré ces propos aux membres de ma grande famille biologique, à Katiola, au cours de l'audience qu'il leur a accordée en marge de la visite d'Etat qu'il y effectuait », a souligné l'ex-Directeur général de la décentralisation et du développement local. 
Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Commission électorale indépendante Cei Riviera Katiola La Haye procès développement




Educarriere sur Facebook