Banny ''vend'' son programme et attaque Ouattara : « Un coup K.O est une illusion » - « Je vais mettre fin au rattrapage, au népotisme et à la corruption »


Charles Konan Banny, qui avait à ses côtés son frère aîné, le ministre Jean Konan Banny et son Dnc, le Pr Dion Simplice, a livré sa vision pour la Côte d'Ivoire
  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 16 oct. 2015
  • Visites: 3367
  • Commentaires: 1
Charles Konan Banny se présente aux élections du 25 octobre avec un programme baptisé « Pour un nouveau pacte de confiance dans une Côte d'Ivoire rassemblée ».

Il en a décliné les grandes orientations mercredi 14 octobre, dans un hôtel sis à Cocody-Riviéra. Celles-ci concernent tous les segments de la vie du pays. Notamment l'économie, l'armée, la justice, la diplomatie, la culture, etc. Face à des acteurs de diverses entités des forces sociales, dont des leaders du monde associatif et syndical triés sur le volet pour la circonstance, l'orateur a déclaré avoir ainsi intitulé son projet pour son pays pour deux raisons : l'unité nationale et la construction de la société ivoirienne, qui, selon lui, sont des préceptes houphouétiens abandonnés par ceux qui proclament être ses héritiers. « Je veux les mettre en œuvre dans l'espoir de conduire par ce biais, mes compatriotes vers de nouveaux horizons radieux », a-t-il confié. Puis de soutenir que les affrontements de la crise post-électorale ont provoqué l'effondrement de tous les acquis et ont achevé la rupture de la cohésion sociale. Mais, que la réconciliation nationale qui devrait recoller les ''morceaux'' n'a pas été menée, déplore-t-il, «dans un climat de sérénité et de sincérité ». «De nombreux Ivoiriens sont encore en exil, la rigueur de la justice vise un seul camp et une politique de préférence ethnique dite ''rattrapage'' s'est substituée au mérite. A la veille des élections, la Côte d'Ivoire est au creux de la vague. Elles est profondément déprimée avec le népotisme, le rattrapage, la corruption et la patrimoinisation des derniers publics. Je vais mettre fin à tout cela », a-t-il déclaré. Puis d'ajouter que naguère terre de liberté et de fraternité, son pays est devenu un Etat de non-droit où la justice est inéquitable. «L'insécurité y est omniprésente. L'incivisme est généralisé. Le système de santé est défaillant. La politique sociale est en berne. L'emploi est devenu son tendon d'Achille. Le logement des citoyens demeure une aspiration non réalisée. Avec un tel bilan, un coup K.O est une illusion», a-t-il apprécié. Dans son programme à deux volets avec 12 engagements, dont la suppression du péage, le transfert effectif de la capitale à Yamoussoukro et la construction d'hôpitaux spéciaux à la place «de cabinets de soins», l'ex-Premier ministre prévoit, au (...)

Lire la suite sur L'Inter


orientation Côte d'Ivoire Banny Cocody Yamoussoukro réconciliation emploi logement élections corruption péage affrontement Ivoirien crise post-électorale santé




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour