CPI : Fatou Bensouda accuse gravement les visiteurs de Gbagbo, la CNC et Hubert Oulaye - « Gbagbo reste un élément de base de la politique ivoirienne »


Fatou Bensouda a livré ses soumissions sur la question du maintien en détention ou non de Laurent Gbagbo. (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: jeu. 25 juin 2015
  • Visites: 5866
  • Commentaires: 51
L'influence de Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien, sur la sphère politique ivoirienne est une réalité, selon Fatou Bensouda.

La Procureure de la Cour pénale internationale (Cpi) a soulevé cet argument pour demander à la Cour de maintenir en détention l'ex-chef d'Etat ivoirien. C'est ce qui ressort du commentaire de la juriste gambienne sur la question du maintien en détention ou non de Laurent Gbagbo.

Fatou Bensouda en veut pour preuve les nombreuses visites rendues au ''Woody de Mama'' par des candidats  à l'élection présidentielle de 2015 et aussi, son implication dans la crise au Fpi. « Le Procureur soutient à nouveau que la reconnaissance par l'aile dure du Fpi de l'accusé, en tant que président du parti, les visites des candidats à la présidentielle au centre pénitentiaire de la Cpi et le plaidoyer des membres de la Cnc pour la libération de Gbagbo, montrent comment l'accusé reste un élément de base de la politique ivoirienne », a expliqué Fatou Bensouda aux Juges dans un document en date du 11 juin 2015. Contrairement aux soumissions de l'avocat de Laurent Gbagbo, la Procureure de la Cpi n'est pas d'avis avec l'argument selon lequel, libérer Laurent Gbagbo peut contribuer à la réconciliation nationale. «La Défense soutient que les appels " unanimes "  à la libération de l'accusé sont un développement important et nouveau. La Défense affirme que la libération de l'accusé " permettrait d' avancer sur la voie de la réconciliation " . Le Procureur rappelle que " les conséquences d'une éventuelle libération de M. Gbagbo sur le processus de récon (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Fatou Bensouda Fpi Cour pénale internationale Cpi élection présidentielle réconciliation candidats développement ivoirien




Educarriere sur Facebook