Abobo / L'Armée prend possession des cités universitaires : Des armes de guerre positionnées


Les cités universitaires d'Abobo n'étaient pas habitées au moment de notre passage. (Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 03 juin 2015
  • Visites: 4065
  • Commentaires: 0
Les échauffourées entre forces de l'ordre et ex-combattants, survenues le samedi 30 mai 2015, aux alentours des cités universitaires d'Abobo, lors du déguerpissement des derniers cités, n'ont pas laissé de marbre les autorités militaires ivoiriennes.

De fait, plusieurs soldats des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) étaient positionnés, lundi 1er juin 2015, à l'intérieur et à l'extérieur des deux cités de la commune la plus peuplée de Côte d'Ivoire. Au moment de notre passage à la cité Abobo 2, aux environs de 11 s, les soldats qui devisaient tranquillement autour d'une table où étaient posée plusieurs fusils d'assaut et autres munitions, nous ont fait savoir que les lieux étaient complètement vidés des ex-combattants et leurs familles. « Ici, il n'y a pas eu de manifestations. Vous voyez, ils sont tous partis. Vous pouvez visiter les lieux pour le constater », a fait savoir l'un des militaires.

Quelques mètres plus loin, à la cité d'Abobo 1, le décor était le même. Les lieux semblaient inoccupées. Et, la seule présence humaine était celle des éléments des Frci. Là aussi, les soldats étaient dotés d'un arsenal assez important composé notamment de fusils de type Kalachnikov et de lance-roquettes.

Après les civilités, le chef du détachement, un Lieutenant du Bataillon des Commandos parachutistes (Bcp), a accepté de nous en dire plus sur la situation dans la bâtisse commise au logement des étudiants. « Ce qui s'est passé ce samedi n'est pas aussi grave que cela. Ce sont juste quelques éléments qui ont voulu manifester. Mais, la situation a été vite maîtris (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abobo logement déguerpissement ivoirien




Educarriere sur Facebook