Côte d'Ivoire : le FPI et ses alliés créent une « Alliance » contre Alassane Ouattara

  • Source: APA
  • Date: jeu. 27 mars 2014
  • Visites: 4194
  • Commentaires: 3

Une douzaine de partis politiques d'opposition proches de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, se sont regroupés dans une plateforme dénommée l'alliance des forces démocratiques de Côte d'Ivoire ou « l'Alliance » dont la signature de création est intervenue, mercredi, à Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

L'Alliance, a peine créée, s'est assignée pour mission d'œuvrer à « la résolution de la problématique de la réconciliation nationale et des élections générales » et aussi «d'engager une réflexion utile pour la participation efficace des signataires aux échéances électorales ».

Cette plateforme qui a élu comme premier président le leader du parti de Laurent Gbagbo (Front populaire ivoirien, Fpi), Pascal Affi N'guessan, se veut le porte-voix de ses membres dans les rencontres avec le gouvernement.

Selon le président de l'Alliance, Affi N'guessan, la mise de cette structure répond au souci de «redonner confiance et espoir au peuple ivoirien meurtri par la guerre et divisé par le régime issu de cette guerre » signalant qu'elle constitue « un gage de crédibilité supplémentaire ».

« La normalisation du pays par le dialogue politique » se trouve dans les préoccupations de l'Alliance parce que « bloqué à peine ouvert », à en croire M. Affi qui précise qu'elle n'est ni l'équivalent ou le remplaçant du cadre permanent de dialogue (Cpd) entre le gouvernement et certains partis politiques de l'opposition, même si certains de ses membres influents sont signataires de l'Alliance. 

« Ça n'a rien à avoir avec le Cdp » soutient le président de l'Alliance.

Les partis membres de l'Alliance sont le Fpi de Laurent Gbagbo, le Rassemblement pour la paix, le progrès et la partage (Rpp) de Laurent Dona Fologo, le Parti Ivoirien des Travailleurs (Pit), conduit par son président Dr Daniel AkaAhizi, l'Union Républicaine pour la Démocratie (Urd), dirigée par Danielle Boni Claverie, l'Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (Aird), conduite par le vice-président, Gnepa Luc. 

Le Congrès Ivoirien pour le Développement et la Paix (Cidp), emmené par son vice-président Pierre Norlander Blé, la Nouvelle Alliance de Côte d'Ivoire pour la Patrie (Nacip) avec son président, JICHI Mohamed dit Sam l'Africain, l'Union Des Démocrates Pour le Progrès (Udp) dirigée par Tra Bi Gbamenin fait également partie des signataires de cette plate-forme politique.

Le vice-président du Rassemblement pour la Démocratie et la Paix (Rdp), MiangoGoman, la présidente de l'Union pour la Démocratie totale de la Côte d'Ivoire (Udtci), Bertile Sylvie-Aude TIA MONE ont également signé le communiqué final portant création de l'Alliance. 

A ces 10 partis, se sont ajoutés l'Union des nouvelles générations (Ung) et le parti Pour la Côte d'Ivoire fondé par Jean-Jacques Béchio.

La conférence des présidents de l'Alliance et le secrétariat exécutif sont les deux organes de ce regroupement politique. Son président a un mandat d'un an renouvelable et la présidence est tournante, fait-on noter. « Les partis « signataires conservent leur autonomie » précise le règlement intérieur.

JBK/hs/ls/APA




Laurent Gbagbo Affi N'guessan Danielle Boni Claverie Sam l'Africain Laurent Dona Fologo Front populaire ivoirien Fpi Rassemblement Côte d'Ivoire Abidjan réconciliation gouvernement élections opposition



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour