ft-ad_1
Société

Lutte contre le transvasement illégal de gaz butane : plus de 10 000 bouteilles saisies en 10 mois

post-img

Abidjan, le 30 janvier 2024 – Dans le cadre de la lutte contre le transvasement illégal de gaz butane, plus de 10 000 bouteilles de gaz butane, tout emballage confondu, trois (03) unités industrielles de transvasement illégal et des entreposages d'une capacité de 15 tonnes de gaz butane ont été saisis sur le territoire ivoirien, ces dix derniers mois.

Le bilan de cette traque menée par les services du ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie dirigé par le ministre Mamadou Sangafowa-Coulibaly, s’étend sur la période allant d’avril 2023 à janvier 2024.

En 2024, dans le cadre de la lutte contre la fraude, notamment dans le secteur du gaz butane, les agents de la Direction générale des Hydrocarbures (DGH), par le biais de la Direction du Suivi et de la Réglementation des Hydrocarbures (DSRH), dirigée par Médard Kouakou N’Zué, en collaboration avec l’escadron de la Gendarmerie d’Agban, ont identifié, le 11 janvier 2024, un site de transvasement illicite de gaz butane situé à Adjamé-ferraille. Celui-ci ravitaillait les véhicules utilisant le gaz butane comme carburant automobile.

Lors de l’opération qui s’en est suivie, les hommes de la maréchaussée ont procédé à la saisie de 264 bouteilles, immobilisé 29 taxis communaux, interpellé 34 personnes dont les chauffeurs de ces taxis avant d’appréhender les propriétaires du conteneur qui effectuaient les opérations de transvasement.

Après Adjamé-ferraille, la DGH, toujours en collaboration avec la Gendarmerie d’Agban, a fait saisir le 25 janvier 2024, sur un site de transvasement illicite de gaz butane, situé à Cocody-Riviéra 3, plus de 900 bouteilles et un camion transportant des bouteilles de gaz butane qui approvisionnaient les lieux. Des suspects ont également été interpellés par la Gendarmerie.

Les individus arrêtés risquent une peine privative de liberté pouvant aller jusqu’à deux (02) ans de prison et des amendes administratives.

La Direction générale des Hydrocarbures qui poursuit ses actions de sensibilisation et de répression, informe que très bientôt, un numéro vert sera mis à la disposition de la population pour dénoncer ces fraudeurs.

Pour les activités de son département ministériel, rappelons que le ministre Mamadou Sangafowa-Coulibaly a consacré l’année 2024 à la promotion des valeurs morales et de la bonne gouvernance.

CICG




transport service secteur taxi don lutte Abidjan 2023 Cocody Adjamé Gendarmerie CICG ivoirien

Articles similaires