Sécurisation des fêtes de fin d'année : Le gouvernement a pris les dispositions pour la protection des biens et des personnes

  • Source: CICG
  • Date: lun. 25 déc. 2023
  • Visites: 847
  • Commentaires: 0

La direction générale de la police avec l'appui des Forces armées de Côte d'Ivoire ont mis en place une stratégie conjointe pour prévenir et réprimer la criminalité en cette période de grande effervescence.

Les fêtes de fin d'année sont là. Cette période très animée fait l'objet d'une attention particulière au sein des grands commandements. Les forces de défense et de sécurité sont en alerte afin qu'aucun incident majeur, qu'aucun drame ne vienne ternir ces moments de réjouissances. Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé a lancé le 12 décembre l'opération Épervier 9 dans la commune de Yopougon. Une opération qui revêt une importance particulière cette année. En effet, en plus des fêtes, la mission va se poursuivre pour assurer le bon déroulement de la 34e édition de la Coupe d'Afrique des Nations.

Cette vaste campagne mobilise 3200 agents des forces de l'ordre. Selon le ministre, durant cette opération de grande envergure, 1500 agents seront déployés à Abidjan et 1700 dans les autres villes de l'intérieur du pays où les autorités sécuritaires ont également lancé leur campagne. Avec la menace terroriste aux frontières, les défis sécuritaires sont énormes. Le pays qui a mis au point cette stratégie conjointe contre la grande criminalité, se tient prêt à faire échec à différentes éventualités pour assurer la sécurité des biens et des personnes.

A Yamoussoukro, une des villes qui vont accueillir les compétitions, l'opération va réunir l'ensemble de toutes les forces de défense et de sécurité pour une lutte farouche contre le banditisme afin d'offrir aux populations des fêtes de fin d'année paisibles et une CAN qui soit la meilleure jamais organisée.

A San Pedro, comme à Yamoussoukro, l'opération Épervier 9 revêt une double mission, permettre aux populations de fêter dans la quiétude et garantir la sécurité tout au long de la CAN. A l'occasion du lancement de l'opération, les responsables de la sécurité ont fait le bilan de l'opération vacances sécurisées. Dans la ville balnéaire, des fumoirs ont été détruits, de la drogue, des boissons frelatées et des armes blanches ont été saisies.

Si les villes qui abriteront les compétitions seront quadrillées au millimètre près, les autres localités ne sont pas en reste. A Man par exemple, les éléments sont sur le terrain et montent la garde. Avant de lancer la nouvelle opération, le préfet de police de la localité s'est félicité du succès de l'opération vacances sécurisées 8. On note, entre autres, 107 personnes déférées devant les juridictions de la ville, 314 kilogrammes de cannabis, 8,132 tonnes de médicaments de qualité inférieure ou falsifiés saisis et détruits, 12 fumoirs détruits.

Sur l'ensemble du territoire national, les autorités sécuritaires sont bien déterminées à mettre hors d'état de nuire tout individu aux intentions malveillantes.

Et pour y arriver, le ministre de la Sécurité a demandé l'implication des populations. « Nous sommes tous acteurs de la sécurité », a relevé Vagondo Diomandé.
Après le lancement de l'opération Épervier 9, la situation sécuritaire générale, la sécurisation de la 34e édition de la Coupe d'Afrique des Nations de Football en Côte d'Ivoire et la lutte contre les fraudes documentaires étaient à l'ordre du jour du Conseil national de sécurité (CNS) tenu le 14 décembre, sous la présidence du Chef de l'Etat, Alassane Ouattara.

Le directeur général de la police, Youssouf Kouyaté par ailleurs président de la Commission sécurité du comité d'organisation de la 34e édition de la Coupe d'Afrique des Nations de Football, a présenté au CNS le plan de sécurisation de cette compétition sportive. « Abidjan, Bouaké, Korhogo, San Pedro et Yamoussoukro, mobilisera plus de 17000 éléments des Forces de Défense et de Sécurité et environ 2 500 stadiers issus des écoles de police et de gendarmerie », a indiqué le patron de la police nationale.

Les ministres en charge de la Défense et de la Sécurité et les grands commandements à cette occasion ont réaffirmé que toutes les dispositions sont prises pour s'assurer que les populations vivant en Côte d'Ivoire passent les fêtes de fin d'année dans la tranquillité et vivent du 13 janvier au 11 février la plus belle des CAN.

CICG




Yopougon Côte d'Ivoire lancement ville lutte Abidjan Afrique local sein CAN Alassane Ouattara Vagondo Diomandé Youssouf Kouyaté jeu Football Korhogo Bouaké Yamoussoukro San Pedro gendarmerie police CICG drogue Épervier



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour