Science ouverte : Un atelier se tient à Grand-Bassam pour réfléchir sur ce nouveau paradigme

  • Source: Educarriere
  • Date: mer. 01 déc. 2021
  • Visites: 854
  • Commentaires: 0

Un séminaire de réflexion sur « La science ouverte » s'est ouvert depuis le mardi 30 novembre et ce jusqu'au jeudi 2 décembre 2021 à Grand-Bassam à l'attention des acteurs du monde de la recherche et de l'innovation.

Initié par le Fonds national pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) et le Programme d'Appui Stratégique à la Recherche Scientifique (PASRES), cet atelier a pour objectif principal de promouvoir la science ouverte en Côte d'Ivoire afin de garantir le développement durable.

« La science ouverte est une nouvelle forme de pratique de la science. C'est un concept regroupant toutes les activités qui concourent à l'ouverture de la Science en permettant aux informations, données et résultats scientifiques d'être plus facilement accessibles et fiables avec l'engagement de toute la société », a défini le secrétaire général du FONSTI, Dr Sangaré Yaya, qui est par ailleurs le secrétaire exécutif du PASRES. « En permettant un accès libre, sans entrave aux résultats de la recherche scientifique, la Science ouverte a pour ambition de démocratiser l'accès aux savoirs, d'augmenter l'efficacité de la recherche et de rendre visible son impact en faisant en sorte que les données soient Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables (Principes FAIR). » a-t-t-il indiqué par la suite.

Pour le représentant du Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof Djakalia Ouattara, l'organisation de cet atelier traduit la nécessité d'attirer l'attention des plus hautes autorités de l'État sur l'urgence de mettre en place une politique nationale dans le domaine de la Science ouverte en Côte d'Ivoire. « Ce nouveau paradigme de Science ouverte » doit être perçu comme un puissant levier pour la vulgarisation de la recherche scientifique et son application aux priorités sociales, économiques et environnementales nationales. » a-t-il fait savoir.

Ainsi, pendant ces trois jours de réflexion, cet atelier aura pour enjeu de contextualiser le raisonnement sur la Science ouverte. Cette démarche permettra de repérer les spécificités locales et de mettre le doigt sur les réticences qui bloquent son évolution. Il permettra, par ailleurs, de gérer les changements et d'inspirer de nouvelles voies prospectives pour la réflexion sur la Science ouverte, voire sur une société plus ouverte.

Anthony NIAMKE




Grand-Bassam Côte d'Ivoire environnement Ouattara développement information



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour