Ouverture à Abidjan du Congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo

  • Source: APA
  • Date: sam. 16 oct. 2021
  • Visites: 704
  • Commentaires: 0
Le Congrès constitutif du nouveau parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo s'est ouvert, samedi, à Abidjan en présence de milliers de partisans et du représentant de Alassane Ouattara.

Le congrès constitutif, prévu débuter à 10h (GMT, heure locale), a commencé à 13 heures. M. Gbagbo, vêtu d'un costume sombre, avait à ses côtés ses lieutenants et des partis politiques amis. 

Cet événement qui se déroulera du 16 au 17 octobre 2021, marque la rupture d'avec le Front populaire ivoirien (FPI, opposition), parti qu'il a fondé en 1982. Il laisse cet appareil qui l'a porté au pouvoir d'Etat en 2000 en raison de certaines dissensions. 

Le président du Congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo, Sébastien Dano Djédjé, a indiqué que cette "décision courageuse", prise au cours d'un Comité central extraordinaire, a été "largement approuvée par les participants".

"La tenue de ce présent congrès constitue la décision de passer à une étape. Il s'agit de la création d'un nouveau parti politique en laissant l'enveloppe de l'ancien parti (FPI) à ceux qui l'ont pris en otage".  

Devenu chef d'Etat, M. Gbagbo a demandé à ses proches d'animer le parti. Ainsi, M. Affi Nguessan est élu président du FPI, mais à la suite de la perte du pouvoir en 2011 et le transfèrement de M. Gbagbo à La Haye, le parti va se fissurer. 

Pendant qu'un clan reconnaît M. Gbagbo comme son président du FPI, une autre frange reste attaché à M. Affi, le président statutaire. Acquitté le 31 mars par la CPI, l'ex-chef d'Etat rentre au pays le 17 juin, et tient le 9 août une session,  où il annonce la création d'un nouveau parti.

Pour M. Affi, son mentor Laurent Gbagbo,  au lieu d'afficher une volonté de dialogue en vue de l'unité du Front populaire ivoirien, a choisi "la rupture et la division", enterrant l'espoir qu'avaient leurs militants, leurs électeurs, leurs sympathisants, en l'unité de la gauche.

A l'ouverture de ce congrès constitutif, était absente l'ex-Première dame Simone Ehivet, en instance de divorce avec M. Laurent Gbagbo. Elle a mené le combat politique jusqu'à l'ascension du FPI au pouvoir. 

Plusieurs partis politiques sur le continent africain et européen ont fait le déplacement pour soutenir la création du nouveau parti de Gbagbo. Le président Alassane Ouattara, chef du Rhdp (pouvoir), a dépêché une délégation conduite par M. Adama Bictogo.

M. Bictogo a déclaré que le président Alassane Ouattara et le Rhdp sont "disposés à renforcer les liens" avec le nouveau parti de Gbagbo, qui devrait être officiellement dévoilé dimanche. 

Le profess (...)

Lire la suite sur APA


Laurent Gbagbo Alassane Ouattara Adama Bictogo Rhdp Front populaire ivoirien FPI Abidjan La Haye CPI opposition




Educarriere sur Facebook