Côte d'Ivoire : l'UNESCO crée une application sur les relations inter-ethniques

  • Source: APA
  • Date: lun. 25 janv. 2021
  • Visites: 1154
  • Commentaires: 0
La représentante résidente de l'Unesco en Côte d'Ivoire, Anne Lemaistre, a annoncé dimanche à Abidjan la création par son institution d'une application mobile en vue de cartographier et d'identifier les relations inter-ethniques dans le pays.

Mme Lemaistre s'exprimait à l'occasion de la célébration de l'édition 2021 de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante, à Treichville, une cité historique et cosmopolite située dans le Sud d'Abidjan

"Nous sommes en train d'élaborer pour vous les jeunes une application pour téléphone mobile avec une cartographie de manière à ce que vous puissiez identifier facilement vos alliés", a dit la représentante de l'Unesco en Côte d'Ivoire

L'édition 2021 de cette journée s'est déroulée autour du thème "Les alliances inter-ethniques et culturelles en Afrique". Selon Mme Lemaistre, l'Unesco a mené une caravane de sensibilisation pour transmettre les valeurs de ces alliances.

Pour ce faire, dira-t-elle, l'institution a formé 400 jeunes relais communautaires pour la paix, faisant office de médiateurs de paix et qui participeront à la consolidation des valeurs inter-ethniques à travers la Côte d'Ivoire.

Selon elle, "les jeunes générations ont besoin de repères". Cette application sur les histoires inter-ethniques vise notamment à leur transmettre des valeurs et rendre accessibles aux plus jeunes les alliances inter-ethniques.

Elle s'est félicité de ce que la cité de Treichville qui a accueilli cet événement, la commune des grands fonctionnaires de l'après indépendance reflète le creuset des peuples à travers un brassage inter-communautaire. 

Fodio Abo, écrivain et chef traditionnel, a au cours d'un panel, fait savoir que les alliances inter-ethniques se sont construites autour de guerres ayant fait couler du sang. Alors, les accords scellés entre les peuples visent à ne plus verser de sang.

De ce fait, ces alliances sont une forme d'accord de paix entre les peuples et en vertu de ceux-ci les membres ne doivent pas s'agresser, mais plutôt vivre en bonne intelligence par le dialogue et dans l'entraide.  

Il poursuivra pour souligner que les membres des peuples alliés peuvent s'autoriser à s'insulter, s'agresser verbalement, mais n'ont pas le droit de faire couler le sang, un seuil à ne pas franchir à cause de l'alliance.

L'alliance inter-ethn (...)

Lire la suite sur APA


téléphone Unesco Côte d'Ivoire Abidjan Treichville Afrique indépendance fonctionnaires




Educarriere sur Facebook