Duékoué : Une altercation entre des jeunes autochtones et des dozo fait 5 morts dont un nourrisson à Guezon


Une vue d'une des maisons incendiées (photo : Dr)
  • Source: fratmat.info
  • Date: lun. 28 déc. 2020
  • Visites: 1241
  • Commentaires: 0
Cinq personnes tuées, de nombreux blessés par balles et des maisons incendiées. C'est la conséquence d'une altercation entre des jeunes et des dozos le dimanche 27 décembre, à Guezon, chef-lieu de sous-préfecture, dans le département de Duékoué, région du Guemon.

Les faits. Le dimanche 20 décembre 2020, une altercation entre des jeunes autochtones et des chasseurs traditionnels, communément appelés dozo, se solde par la confiscation du chapeau d'un des chefs de la confrérie des chasseurs traditionnels locaux.

Après cette rixe, les autorités administratives, le commandant de la brigade de gendarmerie de Duékoué et la chefferie traditionnelle ont initié une médiation pour restaurer le calme. Cependant, contre toute attente, le dimanche 27 décembre 2020, des dozos conduits par Koné Djakaridja, se rendent au domicile d'un des jeunes en vue de récupérer la coiffe de leur chef. Un affrontement s'en suit. Koné Djakaridja est grièvement blessé et évacué à Yamoussoukro pour des soins. Mais il succombe à ses blessures.

L'annonce de ce décès crée l'émoi chez les dozos qui, en dépit des négociations menées par le commandant de la brigade de gendarmerie de Duékoué, la chefferie traditionnelle et de Diomandé Losseni, fils du village, s'en prennent aux jeunes. Le bilan est lourd. Des pertes en vie humaine et des dégâts matériels importants sont enregistrés. 


Lire la suite sur fratmat.info


Yamoussoukro Duékoué gendarmerie dozos affrontement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour