Disparition d'un gendarme ivoirien : 98 personnes interpellées et 44 téléphones portables saisis

  • Source: APA
  • Date: dim. 22 nov. 2020
  • Visites: 1244
  • Commentaires: 1
Le procureur de la République près le tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau, Adou Richard Christophe a annoncé samedi, dans un communiqué, que 98 personnes ont été interpellées et 44 téléphones saisis pour enquête après la découverte du présumé «corps calciné» de l'adjudant Sanogo Seydou, un gendarme disparu fin octobre dernier dans des violences électorales au centre de la Côte d'Ivoire.

« (...) La sépulture ouverte en présence du procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, permettait de constater la présence d'un corps calciné, à la boîte crânienne éclatée, sommairement enseveli dans un linceul blanc. 98 personnes ont été interpellées et 44 téléphones portables saisis  pour enquête», a indiqué le procureur Adou Richard dans ce communiqué.

Selon lui, les auditions de ces personnes, permettront d'identifier les auteurs, les complices et les commanditaires de cette «barbaries».

Par ailleurs, il a précisé que le corps découvert entre les villages d'Abouakouassikro et de Bonzi (centre) à quelques encablures du lieu de l'attaque et qui serait celui du gendarme disparu a été dirigé sur Abidjan en vue d'une autopsie médico-légale en vue de déterminer les causes de la mort.

M. Adou a conclu en assurant que  les enquêteurs sont à pieds d'œuvre pour faire toute la lumière sur les incidents graves survenus avant, pendant et après l'élection présidentielle du 31 octobre 2020.ADOU%20RICHARD.jpg" alt="" data-result="success" />

Plus de 85 morts et 484 blessés ont été officiellement enregistrés après ces violences électorales liées à la dernière élection présidentielle ivoirienne.

Le 31 octobre dernier, &n (...)

Lire la suite sur APA


ADO Adou Richard Côte d'Ivoire Abidjan Plateau Bouaké élection présidentielle




Educarriere sur Facebook