Présidentielle 2020 / Meeting au Félicia : L'opposition dénonce des manoeuvres pour empêcher ses militants d'arriver au stade


L’opposition ivoirienne constituée en front commun contre Alassane Ouattara reste déterminée à faire plier le chef de l’Etat.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 12 oct. 2020
  • Visites: 584
  • Commentaires: 2
L'opposition a dénoncé de graves manœuvres orchestrées pour empêcher ses militants d'arriver au stade Félix Houphouët-Boigny où a eu lieu son meeting ce samedi 10 octobre 2020 dans la commune du Plateau. Elle a fait le bilan de son meeting et produit un communiqué le dimanche 11 octobre 2020. Communiqué.

Les plateformes et partis politiques de l'opposition ivoirienne ont organisé un meeting, premier acte de désobéissance civile, le 10 octobre 2020, au Stade Félix Houphouët- Boigny d'Abidjan.

De nombreuses entraves, en vue d'empêcher l'arrivée de nos militants, de nos sympathisants et des populations au stade Félix Houphouët- Boigny ont été perpétrées par le régime du Rhdp, en complicité avec certains éléments des forces de l'ordre. Ainsi :

- Des barrages ont été érigés juste pour créer des difficultés d'accès au stade ;

- Le cortège du Président Henri Konan Bédié a été bloqué ;

- Des transporteurs, qui devaient convoyer des participants, ont été instrumentalisés pour se désister au dernier moment ;

- Des cars transportant les militants ont été empêchés d'arriver sur le site de la manifestation. C'est le cas, entre autres, de ceux en provenance de Yopougon, attaqués et stoppés à Siporex, d'Attécoubé, arrêtés au niveau de la Carena, d'Aboisso, de Bonoua et de Bassam, arrêtés à Bassam ;

- Les cars qui ont pu arriver d'Adjamé, d'Abobo, d'une manière générale du nord et du nord-est d'Abidjan, ont été stoppés au niveau de Fraternité matin, pour créer des difficultés supplémentaires aux militants qui ont dû se rendre à pied au stade;

- Plusieurs cars transportant des militants ont été caillassés ;

- Des individus armés de gourdins et de machettes ont intimidé, provoqué et agressé des participants à mains nues, sous le regard complice de certains éléments des forces de l'ordre ;

- Enfin, des véhicules de police avec du matériel de combat ont été déployés sur le plateau dans le but évident d'intimider les militants.

Malgré ces entraves, plus de 100 000 militants, sympathisants, sympathisantes et populations éprises de paix et de justice se sont rendus au stade Félix Houphouët- Boigny sans participer à aucun acte violent ou vandalisme, comme en témoignent les images et les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux.

Devant ces Ivoiriens exceptionnellement mobilisés et enthousiastes, malgré ces entraves, les orateurs ont tour à tour galvanisé les démocrates et les populations épris de paix, de liberté et de démocratie qui disent non à un 3e mandat d'Alassane Ouattara et exigent des élections paisibles et transparentes.

SEM Henri Konan Bédié, Président du Pdci- Rda, Président de la conférence de la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (Cdrp) et Doyen de l'opposition, a saisi l'occasion de (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


stade Félix Houphouët-Boigny Yopougon Henri Konan Bédié Alassane Ouattara Pdci Rhdp Cdrp Abidjan Plateau Abobo Adjamé Attécoubé Aboisso Bassam Bonoua Siporex réconciliation police élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour