Présidentielle 2020 : Cissé Bacongo ''déshabille'' Amon Tanoh à Koumassi après sa sortie contre Ouattara au meeting de l'opposition
« Il a deux problèmes »
« Tu es incompétent, tu as peur de rentrer là où il faut rentrer »


Le ministre-maire Cissé Ibrahima Bacongo a décidé de parler avant Marcel Amon Tanoh (Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 12 oct. 2020
  • Visites: 2098
  • Commentaires: 0
Le ministre-maire, Cissé Ibrahima Bacongo, coordonnateur régional du RHDP à Koumassi, a levé un du voile sur l'ancien ministre des Affaires Etrangères, Marcel Amon Tanoh, qu'il a qualifié d'incompétent. C'était le dimanche 11 octobre 2020, à l'occasion de la rentrée politique du délégué départemental 5 du RHDP, au Lycée La Colombe, à Koumassi Remblais.

C'est un signal fort que le ministre-maire Cissé Ibrahima Bacongo, envoie à son « ami et frère », Marcel Amon Tanoh, qui a désormais rejoint l'opposition ivoirienne. En effet, après la sortie de l'ancien ministre des Affaires Etrangères au meeting de l'opposition au Stade Félix Houphouët Boigny et sa promesse de « parler » plus tard, Bacongo l'a devancé, le dimanche 10 octobre 2020, lors de la rentrée politique du délégué départemental 5, au Lycée La Colombe, à Koumassi-Remblais.

« Ils ont commencé leur meeting. Il y a eu beaucoup de gens qui ont parlé. Je ne vais pas m'attarder sur les ronronnements, ceux qui sont venus pour ronronner pour dire des choses auxquelles on n'a rien compris. Mais par contre, il y a un ami qui a parlé. C'est un ami, il reste un ami. Il reste un frère. Marcel Amon Tanoh, c'est mon frère. On a été ensemble. Le RHDP a été créé, on a été ensemble. Quand il a commencé à être bizarre, je me suis posé la question pour savoir pourquoi Marcel est bizarre. J'ai toujours posé la question. Ce que j'ai compris, c'est qu'il se sent frustré. Dans la vie-là, qui n'est pas frustré. On est tous frustré. Tout le monde est frustré. Même moi qui suis là, je suis frustré, mille fois. Lui, Marcel Amon Tanoh, il a fait quoi de plus que moi ? Il dit que le moment va venir où il va parler. Mais moi, je vais parler. Il faut que les journalistes écrivent. Je dis que je vais parler. Il (Amon Tanoh) a fait quoi ? », a-t-il interrogé, avant de dire ce que Marcel Amon Tanoh faisait, selon lui, auprès du président Ouattara : « Il n'a rien fait du tout, à part se cacher à l'ombre du président (Alassane Ouattara : ndlr) pour être toujours au fréon, prêt à aller à la table à manger, en train de demander c'est quel genre d'entrée qu'il va avoir, c'est quel plat de résistance il va manger. Y a quoi aujourd'hui au menu ? A part ça, il a fait quoi ? Il n'a rien fait du tout. Est-ce qu'il a été au charbon ? A part hier (Samedi 10 octobre 2020 : ndlr), il a dit quoi et où ? Jamais rien »

« Je ne comprenais rien à ses mouvements »

Décidé à couper l'herbe sous les pieds de Marcel Amon Tanoh, il a raconté une histoire sur son « incompétence », par rapport à l'établissement du certificat de nationalité du président Alassane Ouattara. « Comme on veut qu'on parle, moi je commence avant lui. Je vais commencer un peu avant lui. Voilà quelqu'un qui était chez le président à Blokauss. Il tourne, il va à gauche, il va à droite, il tourne sur lui. (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Félix Houphouët Boigny Alassane Ouattara RHDP Koumassi opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour