Présidentielle en Côte d'Ivoire / Hilaire Koffi (homme politique) : « Tidjane Thiam est une chance pour la Côte d'Ivoire »


Pour Hilaire Koffi (ici), Tidjane Thiam est l'homme de la situation.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 20 avr. 2020
  • Visites: 1248
  • Commentaires: 1
Hilaire Koffi est conseiller municipal à la Mairie de Koun-Fao et opérateur économique. Au cours d'un entretien qu'il nous accordé, dimanche 19 avril 2020, à notre Rédaction, à Marcory Zone 4 C, il explique son choix pour Tidjane Thiam pour briguer la magistrature suprême.

Pourquoi dites-vous que Tidjane Thiam est une chance pour la Côte d'Ivoire ?

Il faut dire que depuis la mort de président Félix Houphouët Boigny, la Côte d'Ivoire a connu un problème de succession qui nous a conduit sur des chemins parfois douloureux. Je me résume pour dire qu'en 27 ans on a pratiqué la politique du ''quitte-là on va manger'' Et, tout le monde parle d'Houphouët, le rassemblement des houphouëtistes ; sur les traces d'Houphpouët Boigny, les héritiers d'Houphouët Boigny, etc. Or, voilà un Monsieur qui est un houphouëtiste de sang. On ne peut pas être plus royaliste que le roi. Je pense qu'il n'y a personne qui puisse mieux défendre les valeurs de Houphouët Boigny que celui qui est génétiquement.

Mais, il n'y a pas que le sang, quelles autres aptitudes lui reconnaissez-vous ?

Son curriculum vitae et son carnet d'adresse parlent pour lui. En effet, pour gérer un pays, il faut comprendre comment le monde fonctionne. On se souvient que le président Houphouët avait répondu à un journaliste en disant : « Aujourd'hui, c'est vous qui fixé les prix de nos matières premières. Mais, il va arriver une nouvelle génération qui discutera d'égal à égal avec vous. Je pense qu'aujourd'hui Tidjane Thiam est l'un des rares Ivoiriens capable de discuter avec les présidents, les industriels, les bailleurs de fonds des prix de nos matières premières et avoir gain de cause. Au regard de son expérience professionnelle au plan international, il pourra nous rapporter des ressources. On parle, à raison de bonne gouvernance. Mais, quand on regarde de près son parcours professionnel, les postes qu'il a occupés, on se rend compte qu'il est au fait de cette notion, la bonne gouvernance. Après l'émergence, il faut chercher un autre slogan. Et, je propose « faire de la Côte d'Ivoire la première puissance économique en Afrique ». Et, avec M. Thiam, c'est possible. Il faut passer l'émotion, les intérêts pour faire place à la raison. C'est une personnalité à qui les bailleurs de fonds peuvent faire confiance. Cela est très important pour mobiliser les fonds extérieurs pour booster notre économie.

Quid de la réconciliation en Côte d'Ivoire ?

L'autre atout que représente M. Thiam, c'est qu'il pourra impulser une vraie réconciliation en Côte d'Ivoire. Dans ce pays, en réalité, il n'y a pas de problèmes entre Ivoiriens. Mais, généralement, les conflits c'est entre allogènes et autochtones ; fils d'immigrés et jeunes ivoiriens où les gens se regardent en chien de faïence. Actuellement, des gens pensent que si le président Gbagbo revient, ils pourront se venger quand d'autres craignent que le départ du président Ouattara leur sera préjudiciable. Dans cette situation où les cœurs ne sont pas sereins, voilà quelqu'un qui vient et qui pourra réconcilier les habitants de ce beau pays. Sa personnalité peut désamorcer beaucoup de bombes. S'il s'entoure d'un pool de juristes et de spécialiste des questions de nationalité et du foncier, il pourra réussir de grandes choses. A sa présence on ne parlera plus d'exilés puisqu'il n'a pas de problème avec ceux qui sont partis. Et, personne n'ira en exil puisqu'il n'a pas de problème avec ceux qui vivent ici. En un mot, Ivoiriens et &e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Félix Houphouët Boigny Gbagbo Ouattara Tidjane Thiam Côte d'Ivoire Marcory Afrique réconciliation exilés ivoiriens




Educarriere sur Facebook