Politique

Retour du RDR au PDCI : Bédié force la main à Ouattara

post-img
(Photo d'archives)

Le leader du Pdci, Henri Konan Bédié, forcerait la main à son ''cadet'', le président Alassane Ouattara, concernant le retour du Rdr dans son parti, qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Le second appel de Daoukro, qu'il avait lancé le dimanche 20 septembre dernier, en présence du chef de l’État, a été entériné par le bureau politique du vieux parti, mardi dernier au siège du Pdci. « J’ai souhaité que  l’appel de Daoukro débouche  sur un parti unifié, qui verra le retour de tous au Pdci-Rda (...)  Nos militants doivent être rassurés qu’il ne s’agit pas de fondre le Pdci-Rda ou de faire disparaître le Pdci-Rda dans des formations issues de ce parti. Au contraire, enrichi par l’expérience des uns et des autres, il nous faut bâtir un Pdci-Rda fort, réunifié composé de tous ceux qui se réclament de l’Houphouëtisme. Nous pourrons de la sorte devenir une force irrésistible et invincible, capable de faire face à tous les défis », déclarait Henri Konan  Bédié. Le message est clair : pas question, dans l'entendement du leader du vieux parti et de ses militants, que le Pdci-Rda disparaisse. Il revient plutôt aux autres partis de se fondre dans le Pdci, d'où le terme parti ré-unifié employé par le sphinx de Daoukro. Le message est, certes, adressé à tous les partis membres de l'alliance des houphouétistes, mais il est particulièrement destiné à Alassane Ouattara. Etant donné que l'appel de Daoukro se présentait comme une sorte de ''package'', avec trois produits (Ouattara, candidat unique ; alternance au profi (...)

Lire la suite sur L'Inter


don État Henri Konan Bédié Alassane Ouattara Pdci Daoukro candidat formation

Articles similaires