Procès Gbagbo : Voici les nouvelles preuves fournies par Amon Tanoh à Bensouda - Le sort de Gbagbo connu dans 3 mois

  • Source: L'Inter
  • Date: mer. 19 fév. 2014
  • Visites: 5210
  • Commentaires: 1
Depuis le 13 janvier dernier, la procureure de la Cour pénale internationale (Cpi) a déposé les dernières preuves recueillies à la Chambre préliminaire I.

Cette fois, Fatou Bensouda s'est donné les moyens de mettre toutes les chances de son côté. Tirant les leçons de la déconvenue subie à l'audience de confirmation des charges, qui s'est tenue le 3 juin 2013, elle avait dépêché une équipe d'enquêteurs à Abidjan, laquelle s'est attelée à collecter de nouvelles preuves. Les émissaires de la procureure ont, à cet effet, bénéficié de l'appui d'éminents fonctionnaires du palais présidentiel, au nombre desquels Marcel Amon Tanoh, le directeur de cabinet d'Alassane Ouattara. Selon le site d'information de Jeune Afrique, qui a rapporté l'information hier, il aurait joué un rôle majeur dans la collecte de pièces visant à bétonner le dossier de Bensouda. « L'équipe formée à Abidjan autour de Marcel Amon-Tanoh, directeur de cabinet du président Ouattara, a aidé les enquêteurs à réunir de nouvelles preuves matérielles, à obtenir de nouveaux témoignages », révèle en effet le confrère.

Au nombre de ces preuves visant à accabler l'ex-chef de l'Etat, des témoignages d'ex-militaires directement impliqués dans la bataille post-électorale et de nouveaux films sur des scènes de crimes. Autant d'éléments qui sont venus donner de la consistance au dossier monté par la procureure et font dire au camp pro-Ouattara, que la prochaine audience de confirmation des charges sera concluante. « C'est du 60 % pour nous, contre 40 % pour nos adversaires », se réjouit déjà l'un des avocats de l'Etat de Côte d'Ivoire, cité par Jeune Afrique.

Dans le camp Gbagbo, pourtant, on ne s'avoue nullement vaincu. La défense de Gbagbo, emmenée par Me Emmanuel Altit, a jusqu'au 17 mars prochain pour déposer à la Chambre préliminaire I ses observations sur les dernières preuves déposées par Bensouda le 13 janvier. S'ensuivront d'autres étapes qui connaîtront leur dénouement le 14 avril. C'est un mois après qu'une décision sera (...)

Lire la suite sur L'Inter


film Côte d'Ivoire don Abidjan Afrique Gbagbo Alassane Ouattara Marcel Amon-Tanoh Marcel Amon Tanoh jeu Emmanuel Altit Fatou Bensouda Cour pénale internationale Cpi fonctionnaires information




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour