Condamnée à 2 ans de prison : Le Commissaire Atsin Viviane (ex-DG de l'Ecole de Police) libre en avril 2014


Atsin Viviane n'a plus qu'un mois et demi à passer en prison.
  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 13 fév. 2014
  • Visites: 7670
  • Commentaires: 1
La décision est tombée hier comme un couperet. Le commissaire principal de police, Atsin Viviane, a été condamnée hier mercredi 12 février, à deux ans de détention militaire pour concussion.

Mais elle devrait sortir de prison le 17 avril 2014, après avoir déjà passé 22 mois en détention préventive. Elle avait été arrêtée le 17 avril 2014. Le commissaire Viviane Atsin était poursuivi pour abus de confiance et violation de consigne. Elle était accusée d'avoir emporté de l'argent consigné dans le coffre-fort de l'école qu'elle dirigeait.

Mais après les débats, et surtout après la plaidoirie de ses avocats, à savoir Me Gohi Bi Raoul et Me Coulibaly Nambégué Désiré, le commissaire Atsin a été reconnu non coupable. Autrement dit, elle n'a jamais emporté les 226 millions de francs CFA qui ont disparu des caisses de l'École nationale de police.

Pour ce qui concerne le délit de concussion, le juge Diallo Mahamadou et ses assesseurs ont estimé que dans une autre affaire, dans laquelle elle n'était pas poursuivie, elle aurait laissé perdurer une pratique qui avait cours à l'École nationale de police et qui consistait à faire des « prélèvements irréguliers » sur la bourse des élèves policiers en vue de leur garantir l'obtention du permis de conduire. Normalement, le lieutenant Akon Maurice était poursuivi pour ce fait. En effet, dans cette école, une pratique était courante à l'auto-école de l'école de police. Elle consistait à prélever la somme de 31.000 francs CFA sur l'ensemble des frais pour le permis de conduire, sur la solde des élèves-policiers. Le lieutenant Akon a reconnu que c'était des pots-de-vin qui étaient réservés aux inspecteurs qui étaient chargés de délivrer ou d'autoriser la délivrance de ces permis de conduire aux élèves-policiers. Avec le commissaire principal Atsin, le lieutenant Akon Maurice a été condamné à 24 mois de détention militaire pour concussion tel que prévu par les articles 229 et 230 du code de procédure pénale, assorti d'une amende de 300.000 francs CFA.

Le lieutenant Kpidi Hortense a été déclaré non coupable de violation de consigne pour « délit non constitué ». Quant à l'Adjudant Kacou N'cho, le chef de la cuisine de l'École de police, il a été condamné à 3 mois de prison assorti d'un sursis comme cela est prévu par l'article 497 du code de procédure pénale. Sa faute est d'avoir renversé un peu de riz cuit dans un sachet et de la sauce et de la viande dans un autre sachet avant d'emporter le tout à la maison le 31 mars 2011, à l'éclatement de la guerre à Abidjan. Le sergent-chef Chonou Séka Nazaire comparaissait pour abus de confiance portant sur la somme de 26 millions de francs CFA. Il a été purement et simplement relaxé.

Accusé de séquestration, de détention arbitraire et de voie de fait sur la personne du commissaire de police Atsin Viviane, le 4 avril 2011, le sergent-chef de police Ahiman Landry a été condamné. Il « avait pris le contrôle de l'école de police et donc avait mis en prison un él& (...)

Lire la suite sur L'Inter


Abidjan police permis de conduire




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour