Décrispation au sommet : Ce que Bédié et Affi se sont dit, hier

  • Source: L'Inter
  • Date: vend. 31 janv. 2014
  • Visites: 3438
  • Commentaires: 10
Le Front populaire ivoirien (FPI) et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), deux principales formations du microcosme politique ivoirien, se sont remis autour d'une table de discussion hier, jeudi 30 janvier 2014, au domicile du président Henri Konan Bédié, après des mois de bouderie.

«C'est la nouvelle année. C'est une année qui est très importante pour la Côte d'Ivoire, que les Ivoiriens placent sous le signe de la réconciliation nationale. C'est une année de rapprochement, de convivialité, une année de décrispation, de fraternité. Une année où les sentiments d'amour doivent être au centre de notre démarche. C'est animés de ces sentiments d'affection que nous avons conduit cette délégation du Fpi pour rendre visite au président Henri Konan Bédié, ancien président de la République, aujourd'hui président du Pdci, c'est-à-dire une personnalité qui a un parcours dans ce pays, qui compte sur l'échiquier national», a déclaré Pascal Affi N'Guessan, président du FPI, à la sortie d'une réunion de près d'une heure qu'il a qualifiée de «bonne».

Une rencontre dont le thème central, selon M. Affi, était de la réconciliation nationale en cette année pré-électorale. Occasion toute trouvée pour solliciter le leader du PDCI pour que les problèmes des proches de l'ancien chef de l'Etat, Laurent Gbagbo, connaissent un aboutissement heureux. Il s'agit de la libération des prisonniers politiques, des exilés politiques et autres. «Nous avons donc recueilli ses suggestions, ses recommandations, ses conseils. Je pense que c'est une bonne rencontre qui montre que nous pouvons, ensemble, construire la paix et la réconciliation nationale dans notre pays. C'est un chantier qui dépasse les considérations idéologiques. Et parce que c'est un chantier national, nous avons convenu, ce soir, qu'avec le président Henri Konan Bédié et le Pdci, nous pouvons travailler ensemble à la réconciliation ou à faire avancer la Côte d'Ivoire sur le chemin de la paix et de la réconciliation», a fait remarquer Affi N'Guessan.

Le FPI n'a pas manqué de remettre sur la table, son idée des états généraux de la République, en invitant le pré (...)

Lire la suite sur L'Inter


Henri Konan Bédié Laurent Gbagbo Affi N'Guessan Pdci Front populaire ivoirien FPI Côte d'Ivoire réconciliation exilés formation




Educarriere sur Facebook