Réforme du secteur de la sécurité / Le ministère de l'intérieur analyse tous les contours : ce qui va être fait dans les prochains jours

  • Source: L'Intelligent d'Abidjan
  • Date: jeu. 19 sept. 2013
  • Visites: 3088
  • Commentaires: 1
Le ministère d Etat, ministère de l'Intérieur et de la sécurité (Memis) organise depuis le mardi 17 septembre 2013 à l'hôtel Koral Beach de Grand Bassam un séminaire de sensibilisation et d'appropriation des acteurs clés de la réforme du secteur de sécurité (RSS) de la police.

A l'ouverture de cette rencontre le directeur de cabinet du ministre d Etat ministre de l'Intérieur et de la sécurité a au nom d' Hamed Bakayoko indiqué que la reforme de la sécurité constitue la pierre d'angle des réformes urgentes devant être mises en œuvre pour consolider la stabilité, garantir la paix sociale et parvenir à un développement économique durable . D'où l'engagement pris par le chef de l'Etat de lancer dès sa prise de fonction le chantier de la réforme globale et intégrée du secteur de la sécurité.

Chantier qui enregistre des avancées notamment la baisse de l'insécurité et le relèvement subséquent de l'indice de sécurité de la Côte d'Ivoire. Bamba Cheick Daniel a expliqué que les crises successives qu'a connues la Côte d'Ivoire depuis plus d'une décennie ont altéré le système sécuritaire, déséquilibré les structures de commandement et amoindri l'efficacité des forces de défense et de sécurité.

"C'est pourquoi Il est apparu nécessaire de reconstruire le système de sécurité et de défense en lui donnant un sens et en l'adoptant au contexte actuel du pays et de la sous région. C'est le sens de la réforme stratégique entreprise par le Président de la République à travers la création d'un groupe de travail mixte sur la restructuration et la refondation des forces de défense et de sécurité. Dans le même élan notre département a mis en place un groupe de travail chargé d'élaborer un document d'orientation de la politique sectorielle du ministère d'Etat, ministère de l'Intérieur et de la sécurité », a-t-il fait savoir.

Avant de faire remarquer que le séminaire vise à sensibiliser les acteurs clés du ministère afin de les amener à s'approprier la substance de la réforme de la sécurité. Il a souhaité que les conclusions des travaux aboutissent au renforcement de la sécurité en côte d'Ivoire, par la mise en place d'une police de qualité qui entretient avec les populations des relations de confiance. Le directeur de cabinet a saisi l'occasion pour saluer l'appui de la communauté internationale notamment des pays comme la France et les Etats-Unis à la Cote d'Ivoire.

"Il nous revient d'analyser de façon minutieuse la réalité et les phénomènes qui déterminent l'environnement de la sécurité en Côte d'Ivoire", a-t-il souligné. Pour sa part le secrétaire technique de la Réforme du secteur de sécurité (Rss) au Memis, Adon Yapo a relevé que la réforme de la sécurité ne consiste pas à mettre seulement en place de nouvelles infrastructures, une nouvelle logistique et de nouveaux équipements mais vise également à changer de comportement, à instaurer de nouvelles dynamiques de travail et à mettre en place un nouveau cadre institutionnel. Il a exhorté les directeurs généraux, centraux et les préfets de police qui sont les acteurs clés de s'approprier des réformes afin d'instruire à leur tour leurs collaborateurs. Il a remercié les partenaires extérieurs pour avoir veillé à ce que la réforme de la police soit centrée sur l'être humain, suscite l'appropriation locale tout en se fondant sur des normes démocratiques et le respect des droits de l'homme.

Quant à Luc Grégoire le directeur pays du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) il a dit la détermination de son Institution à soutenir les initiatives nationales qui concourent à renforcer l'autorité de l'Etat notamment "la promotion et la valorisation des capacités des forces de sécurité intérieure, le soutien au contrôle démocratique dans le secteur de la sécurité et la promotion de relations apaisées et de confiannce entre les forces de l'ordre et les citoyens". Le séminaire prend fin vendredi.

Touré Abdoulaye


Hamed Bakayoko Côte d'Ivoire Grand Bassam France Pnud police fondation développement



Educarriere sur Facebook