Bataille pour la succession de Ouattara : Soro et HamBak se partagent les ex-com'zones

  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 17 sept. 2013
  • Visites: 5330
  • Commentaires: 5
La bataille pour l'après Ouattara, bien que larvée pour le moment, laisse cependant percevoir des signes quant aux différents protagonistes qui pourraient s'affronter.

Dans l'entourage de l'actuel président de la République, en effet, ce sont ses très proches collaborateurs, notamment le président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro et le ministre d'État, ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, qui sont déjà à la manœuvre pour succéder au chef de l'État, une fois qu'il ne sera plus aux commandes. Même si ces deux personnalités influentes du système Ouattara ont tendance à démentir toutes les rumeurs d'une ''guerre'' de succession qu'elles se livrent, certains signes trahissent leur volonté de parvenir au sommet de l'État.

Comment s'y prennent-ils, pour se positionner et conquérir le plus d'espace autour d'Alassane Ouattara ? Le journal panafricain Jeune Afrique révèle que les deux hommes se sont notamment tournés vers les ex-com-zones. Ceux-ci continuent d'ailleurs d'être aussi influents que par le passé, sous la rébellion des Forces nouvelles (FN). Ils restent toujours puissants au nord, au centre et à l'ouest du pays, où l'ex-rébellion était bien implantée. Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale, est le chef des Forces nouvelles.

Des chefs de guerre de l'ex-rébellion continuent de le traiter avec déférence. C'est le cas par exemple de Morou Ouattara, l'ex-com-zone de Bouna, qui est aujourd'hui affecté à la sécurité du chef du Parlement. Il a toute une armée à sa disposition et vend bien ses services auprès de Guillaume Soro, dont il est l'un des plus fidèles compagnons. À côté de lui, son ''frère'' de Bouna, Issiaka Ouattara dit Wattao qui reste aussi un fidèle de Guillaume Soro, même si dernièrement, il s'est quelque peu rapproché d'Hamed Bakayoko, le ministre de l'Intérieur et de la sécurité. Celui-ci lui a confié le commandement en second du Centre de commandement des décisions opérationnelles (CCDO), une unité d'élite chargée de traquer les grands bandits et contrer toute menace de déstabilisa (...)

Lire la suite sur L'Inter


Alassane Ouattara Guillaume Soro Hamed Bakayoko Issiaka Ouattara Wattao CCDO Afrique Assemblée nationale



Educarriere sur Facebook