Education nationale / Kabran Assoumou (Dircab de Kandia Camara) : « Aucune inscription ne sera tolérée une semaine après la rentrée » - 2500 grossesses enregistrées l'an dernier


Kabran Assoumou a mis en garde ceux qui ne s'inscriront pas à temps
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 04 sept. 2013
  • Visites: 3084
  • Commentaires: 6
« Aucune inscription ne sera tolérée, une semaine après la rentrée scolaire fixée cette année au 16 septembre 2013. C'est dire que tous les élèves qui ne seront pas inscrits à cette date, seront considérés comme démissionnaires. Il faut qu'on arrête de dire que mon cacao n'est pas encore sec, mon anacarde n'a pas encore été payé. L'école ne doit pas être considérée comme une garderie d'enfants ».

Ces propos ont été tenus par Kabran Assoumou, directeur de cabinet de la ministre de l'Education nationale et de l'enseignement technique, Kandia Kamissoko Camara, le lundi 2 septembre 2013, au Lycée Sainte Marie de Côcody. C'était au cours du lancement de la campagne nationale de mobilisation de la communauté éducative autour de la rentrée scolaire sur l'ensemble du territoire national, entreprise par le Service national d'animation, de promotion et de suivi des Comités de gestion des établissements scolaires publics (Snaps-Coges).

A cette occasion, le représentant de la ministre Kandia Camara a appelé les conseillers régionaux à dénoncer les maux qui plombent le système éducatif en Côte d'Ivoire. En le disant, Kabran Assoumou faisait allusion à la lutte contre l'improvisation, à l'invitation des parents à s'impliquer dans le travail de leurs enfants, en ayant une notion des cours dispensés et des heures de cours. « Le parent d'élève a le droit de savoir si son enfant comme d'ailleurs l'enseignant, était au cours. Et que les 1125 heures de cours ont été dispensés au cours de l'année », a-t-il recom (...)

Lire la suite sur Soir Info


Kandia Camara Kabran Assoumou Côte d'Ivoire anacarde Coges rentrée scolaire cacao



Educarriere sur Facebook