PDCI-RDA : Bédié verrouille le 12è congrès - Comment il prépare sa réélection

  • Source: L'Inter
  • Date: sam. 31 août 2013
  • Visites: 2116
  • Commentaires: 1
Henri Konan Bédié, président sortant et candidat à sa propre succession, les deux mains levées dans la grande salle archi-comble de la fondation Félix Houphouët- Boigny de Yamoussoukro le samedi 17 août dernier, venait ainsi d'accéder à la requête des secrétaires de section de son parti qui le sollicitaient pour être candidat à la présidence du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

L'image est saisissante et indique clairement que le presqu'octogénaire président du vieux parti politique de Côte d'Ivoire n'entend pas lâcher prise. Dans la bataille pour le contrôle du PDCI RDA, l'homme politique de 79 ans se dit toujours bon pour le combat. Mieux, il met tous les atouts de son côté pour se faire réélire à la tête de son parti au 12è congrès prévu pour le mois d'octobre 2013.

Comme première victoire qui conforte certainement le sphinx de Daoukro dans sa volonté de rempiler à la tête du parti sexagénaire, l'on peut noter ce conclave du 17 août avec les secrétaires généraux de section au pied de la Basilique. On aurait pensé que Bédié s'en sortirait quelque peu affaibli vis-à-vis de ses adversaires, tant ceux-ci avaient mené une campagne ardue destinée à le griller. On se souvient en effet que Kouadio Konan Bertin (KKB), le leader de la jeunesse du parti vert et blanc, avait effectué une tournée, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur du pays, pour sensibiliser les militants, notamment les secrétaires de section, sur la nécessité de mettre Bédié en congé.

Le 17 août dernier, le président du Pdci a démontré le contraire, même s'il est revenu que tous les 2883 secrétaires de section du parti n'étaient pas présents à cette rencontre. La veille, le vendredi 16 août, il s'était oint de l'onction des chefs traditionnels baoulé, de qui il a également obtenu de continuer à diriger le parti.

Qui connaît le Pdci, sait que le poids de la tradition y est plus que déterminant dans l'action politique. Le sachant, Bédié s'est empressé d'aller s'adosser aux gardiens de cette tradition pour se lancer à la conquête d'un autre mandat. Ces deux petites victoires valent leur pesant d'or pour la bataille d'octobre prochain. « Il est évident que Bédié sera réélu au 12è congrès, car on ne déboulonne pas aussi facilement un homme de sa trempe, qui a été ancien président de la République, qui dirige le Pdci depuis 20 ans et donc qui connaît très bien l'appareil du parti. La grande question, c'est de savoir avec quel Pdci Bédié reviendra du prochain congrès », nous a confié récemment un cadre du vieux parti, craignant plutôt pour l'unité des héritiers de feu Félix Houphouët-Boigny.

La touche des délégués

Comme une bataille qu'il ne veut pas du tout perdre, Henri Konan Bédié ne laisse rien au (...)

Lire la suite sur L'Inter


Félix Houphouët-Boigny Henri Konan Bédié KKB Kouadio Konan Bertin Pdci Côte d'Ivoire Yamoussoukro Daoukro candidat fondation



Educarriere sur Facebook