Relations avec le chef de l'Etat : Ce que Soro a toujours caché aux Ivoiriens - « Voici celui qui m'a conduit à Ouattara »

  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 03 juil. 2013
  • Visites: 6715
  • Commentaires: 1
L'information (recueil d'anecdotes) est disponible sur le site «www.guillaumesoro.com ». Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale, revient sur ses premiers pas avec Ibrahim Ouattara, frère cadet du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, connu sous le sobriquet « Photocopie ». Des pas, qui l'ont conduit à Alassane Ouattara, alors Premier ministre. De fait, en prélude à la visite d'État du Président Alassane Ouattara dans le District des Savanes, qui a débuté hier, 2 juillet 2013, Guillaume Kigbafori Soro, s'est rendu le lundi 1er Juillet à Kong en vue de mobiliser les populations et constater l'état des préparatifs. Pour cette occasion, il a reçu les chefs cantons, les chefs des grandes familles et les chefs de quartier ainsi que des cadres de Kong à la résidence du ministre des Affaires présidentielles, le député-maire Ibrahim Ouattara. Nous vous proposons l'intégralité des révélations qu'il a faites.

« Vous savez que chez nous en Afrique, on ne parle pas beaucoup. Mais à l'occasion des événements, il faut qu'on dise quelques mots. Ibrahim Ouattara qui est assis à côté de moi, si les gens nous voient, ils penseront que c'est une affaire de personnes au pouvoir, mais ce n'est pas vrai. Je dirai même que nous sommes plus proches actuellement que nous l'avions été dans le passé. Ibrahim Ouatara pour moi, c'est un grand-frère. C'est quand j'étais encore étudiant, au moment où je dirigeais le mouvement étudiant (Ndlr Fesci) que nous nous sommes connus.

Venance Konan, Gbagbo et moi

Je sais qu'il sera quelque peu gêné mais pour l'histoire, il faut que je le dise. Donc, quand j'étais leader du mouvement étudiant (Ndlr ; Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire) j'étais très proche du Front populaire ivoirien ( Fpi) et de Gbagbo, vous le savez. Je vois Venance Konan (Ndlr : DG de Fraternité Matin, Quotidien gouvernemental). Il écrit tout le temps dans « Ivoir'Soir ». J'étais très proche de Gbagbo, j'allais chez lui et tout le temps. C'est un peu avec eux que j'ai grandi dans le militantisme et le syndicalisme. L'actuel Président de la République, moi je ne le connaissais pas. Moi j'étais étudiant et lui Premier Ministre. J'étais un peu gauchisant et on faisait chaque fois des revendications. Mais je pense que c'est ma rencontre avec Ibrahim Ouattara qui m'a changé parce qu'avant, j'attaquais le régime, j'attaquais l'ancien Premier Ministre Alassane Ouattara, tout ce qu'on pouvait, nous le disions. C'est dans ces moments-là que Ibrahim Ouattara et moi, nous nous sommes connus. Mais cela n'a pas été une approche politique, il a eu une rencontre affective avec moi.

Quand nous nous sommes connus, quelquefois quand je venais à Bouaké pour faire mes meetings, je le retrouvais. Il me prenait en véhicule, on venait à Ferké, on venait à Kong. C'est ainsi que lui et moi nous avons commencé à nous fréquenter réellement et il a commencé à me parler de son grand-frère etc (Ndlr : Alassane Ouattara).

Jusqu'à ce qu'un jour, où nous sommes venus visiter la construction que son grand-frère (Alassane Ouattara) réalisait ici et je lui ai dit : « Bon Ibrahim, depui (...)

Lire la suite sur Soir Info


Gbagbo Alassane Ouattara Guillaume Soro Venance Konan Front populaire ivoirien Fpi Fesci Côte d'Ivoire Bouaké Afrique présidentielle gouvernement Assemblée nationale information



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour