Assoa Adou révèle : « Les avocats de l'Etat de la Côte d'Ivoire ont écrit à la CPI que Gbagbo ne doit plus voir la Côte d'Ivoire »


Assoa Adou, secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 03 fév. 2020
  • Visites: 3582
  • Commentaires: 3
A la veille du procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé qui s'ouvre le jeudi 6 et vendredi 7 février 2020, à la Cour pénale internationale, Assoa Adou, secrétaire général du parti fondé par l'ancien chef de l'Etat a révélé que les avocats de l'Etat de Côte d'Ivoire ont écrit à cette Cour afin qu'il ne mette plus les pieds au pays.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé seront-ils totalement libres de leur mouvement à l'issue du procès qui s'ouvre le jeudi 6 et le vendredi 7 février 2020 ? En tout cas, les partisans de l'ex-président et de son ancien ministre de la jeunesse caressent le rêve de les voir rejoindre leur terre natale.

Mais selon Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI, tendance Gbagbo), les avocats de l'Etat de Côte d'Ivoire ont adressé un courrier à la CPI afin que Gbagbo ne vienne plus au pays. « Les avocats ont dit qu'un innocent qui n'a rien fait qu'on maintient en prison, c'est contre les droits humains. Les avocats de l'Etat de Côte d'Ivoire ont écrit à la Cpi que Gbagbo Laurent ne doit plus voir la Côte d'Ivoire », a-t-il révélé sur les réseaux sociaux.

Assoa Adou estime que « Gbagbo doit revenir sur la terre de ses ancêtres. Le 06 février, le Gouvernement de Côte d'Ivoire va prendre la parole pour dire ce qu'il en pense réellement ». Pour ce faire, il demande aux militants et sympathisants de Gbagbo d'être (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire jeunes Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Assoa Adou Front populaire ivoirien FPI Cour pénale internationale CPI Gouvernement procès




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour