Gbakas et Woro Woro à Yopougon en grève : Le syndicaliste Diaby Méima accuse


Diaby Méima, syndicat des chauffeurs woro woro
  • Source: lintelligentdabidjan.info
  • Date: mer. 15 janv. 2020
  • Visites: 1340
  • Commentaires: 0
La commune de Yopougon a vécu le mardi 14 Janvier 2020 une grève déclenchée par les chauffeurs de taxis woro et de gbakas. Ils ont arrêté le travail pour protester contre le conseil municipal de Yopougon qui a institué de nouvelles contraventions qu'ils jugent inadmissibles.

Diaby Méima, secrétaire national du syndicat des chauffeurs de Côte d'Ivoire, (Synctt-Ci), le principal meneur de cette grève rencontré au siège du syndicat non loin de la pharmacie Keneya à Yopougon, a expliqué c'est du banditisme que fait la mairie de Yopougon.

« Cette mesure est une chasse aux transporteurs. C'est pour nous effacer, pour faire ensuite ce qu'ils veulent faire. Il y a la police nationale qui existe, la gendarmerie, les eaux et forêts que l'État a mandatés pour ce travail. Mais à notre grande surprise, c'est la police municipale qui donne des papillons n'importe comment à des chauffeurs. C'est du jamais vu en Côte d'Ivoire. Avec l'effort que fait le Gouvernement, nous estimons que c'est du braquage et du racket pur qu'exerce la mairie. Nous ne sommes pas d'accord pour cela. C'est une manière de tuer le transport. Si tu gares pour pisser, on te colle une amende de 5000 f, si ta voiture a un phare qui est cassé, on t'oblige à payer 50.000 f CFA” a-t-il dénoncé.

Plus de 1500 contraventions délivrées en une semaine

Aussi, au niveau des transporteurs, Sanogo Vafoumba, responsable des transports de Yopougon, a affirmé que les mauvais stationnements qui constituent l'essentiel des délivrances de contravention par les agents de la police municipale ne sont pas de leur faute.

« Nous manifestons contre (...)

Lire la suite sur lintelligentdabidjan.info


Yopougon Côte d'Ivoire Gouvernement gendarmerie police racket gbaka




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour