Guerre Ouattara-Soro : L'ex-sous-Secrétaire d'État adjoint américain aux Affaires africaines prend position


Herman Cohen se pose en bouée de sauvetage pour un Guillaume Guillaume Soro en passe de se noyer…
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 31 déc. 2019
  • Visites: 3465
  • Commentaires: 0
C'est un tweet rageur qu'a posté Herman J. Cohen, ancien sous-Secrétaire d'État adjoint américain aux Affaires africaines, l'équivalent de vice-ministre des Affaires étrangères, en cette fin de semaine. Il qualifie d'invraisemblables les accusations d'atteinte à l'autorité de l'État portées contre Guillaume Soro, ancien Premier ministre, président démissionnaire de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire.

Depuis le 23 décembre 2019, date d'un retour manqué de Guillaume Soro en Côte d'Ivoire, au terme d'un séjour de six mois en Europe, le pays s'est engagé dans une véritable tourmente ; faisant réapparaître, dans les esprits, les fantômes des crises précédentes qui ont déchiré le pays, notamment le 24 décembre 1999, en 2002 et en 2010.

Le diplomate américain relève le caractère extravagant voire ridicule des accusations portées contre l'ancien chef de l'aile politique de la rébellion de 2002, Guillaume Soro. Il doit avoir, depuis les États-Unis, une idée précise et une nette appréciation des tenants et aboutissants de cette affaire sur laquelle, il prend ouvertement position. L'ancien sous-Secrétaire d'État américain aux Affaires africaines s'intéresse particulièrement aux dossiers africains. Au plus fort de la crise post-électorale en Rdc, il avait demandé à Joseph Kabila de « s'éclipser », répondant aux questions de la radio la Voix d'Amérique (Voa), sur la position des États-Unis sur la situation politique de ce pays. Il revient à la charge en Côte d'Ivoire« L'accusation du gouvernement ivoirien, selon laquelle le candidat à la présidentielle, Guillaume Soro, complotait un coup d'État, manque de crédibilité. Les armes stockées dans le bureau sont là depuis la fin de la guerre civile en 2010, lorsque le groupe militaire de Soro a aidé à porter le président Ouattara au pouvoir », a écrit Herman J. Cohen, dans un tweet, largement relayé. Une prise de position ouverte dans une affaire qui défraie la chronique politique en Côte d'Ivoire en cette fin d'année. Les accusations portées par le procureur de la République, Richard-Christophe Adou, sont d'une extrême gravité, pouvant, selon lui, coûter à Guillaume Soro, « la prison à vie ».

Herman Jay « Hank » Cohen a été Secrétaire d'État adjoint aux Affaires africaines, de 1 (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Ouattara Côte d'Ivoire États-Unis Europe présidentielle gouvernement candidat Assemblée nationale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour