Cour pénale internationale : Pourquoi Blé Goudé ne demande pas la liberté totale comme Gbagbo


L’ex-leader des jeunes patriotes vit sa liberté conditionnelle à La Haye aux Pays-Bas.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 17 oct. 2019
  • Visites: 1997
  • Commentaires: 0
Charles Blé Goudé aspire-t-il à une liberté totale ? A première vue, l'interrogation paraît dénuée de sens. L'ex-leader des jeunes patriotes, vit confiné à La Haye après qu'il a été acquitté des charges de « crimes contre l'humanité », à la mi-janvier 2019, par la chambre de première instance 1 de la Cour pénale internationale (Cpi). Sa liberté est assortie de conditions, plus ou moins strictes, et le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo attend, depuis huit mois, sans succès, qu'un pays consente à le recevoir aux conditions fixées par les juges. Charles Blé Goudé aspire, bien sûr, à plus de liberté, lui qui a été plébiscité, le 18 août 2019, président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), sa formation politique.

Ramenée à la dernière actualité de la Cpi, l'interrogation concernant la liberté totale de Charles Blé Goudé est bien à propos. L'ancien président Laurent Gbagbo, qui est exactement dans la même situation que lui- libéré sous conditions- a demandé, le lundi 7 octobre 2019, la liberté totale. Une requête a été déposée, dans ce sens, auprès de la chambre d'appel de la Cpi par le conseil principal de Laurent Gbagbo, Emmanuel Altit. L'avocat conteste la décision prise par la chambre d'appel, le 1er février 2019, d'imposer des conditions à la remise en liberté de son client. Me Altit demande que soit ordonnée la « remise en liberté immédiate et sans condition » de l'ancien président afin de lui permettre «d'aller où il le souhaite, par exemple dans son propre pays, ou dans un État qui ne poserait aucune condition à son séjour ».

Pourquoi Blé Goudé, avec ses avocats, ne s'inscrit pas dans cette voie ? Pourquoi, au contraire de la Défense de Laurent Gbagbo, ses conseils n'ont pas introduit de requête auprès des juges de la chambre d'appel ? L'inter a interrogé, sur le sujet, un très bon connaisseur du dossier. « C'est une option, il est vrai, de demander à la chambre d'appel la liberté totale pour M. Blé Goudé, mais si l'acquitté ne l'a pas fait, c'est qu'avec ses avocats, il a une toute autre lecture de la situation. Il ne paraît pas bien conséquent de demander à la chambre d'appel de remettre en liberté immédiate et sans condition le client alors que c'est cette même chambre qui a imposé des conditions à sa liberté », explique la source.  

Mardi 15 janvier 2019, la chambre de première instanc (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Emmanuel Altit Me Altit Cojep Haye Cour pénale internationale Cpi




Educarriere sur Facebook