Après la publication de la liste de la nouvelle CEI, Mamadou Koulibaly révolté : « Ouattara ne va pas lâcher le pouvoir »


L'ancien président de l'Assemblée nationale et fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider) s'est déchaîné contre le chef de l'Etat.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 28 sept. 2019
  • Visites: 1955
  • Commentaires: 1
Dans son émission web dénommée « Jeudi, c'est Koulibaly », l'ancien président de l'Assemblée nationale et fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider) s'est déchaîné contre le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, qui a divulgué la liste des membres de la nouvelle Commission électorale indépendante (Cei).

J'aimerais revenir sur un dossier à répétition parce que vraiment, il est important qu'en Côte d'Ivoire nous comprenions l'enjeu des élections de 2020. J'aimerai revenir là dessus parce que là, cette semaine vous avez vu, le président Ouattara a, malgré les complaintes, malgré les réprobations des populations ivoiriennes exprimées par ceux qui ne sont pas d'accord avec la Commission électorale indépendante (Cei), il a installé, il a nommé ces gens à la Cei. Sans surprise, sur 15 membres, il y en a 12 qui sont des hommes de Ouattara, des alliés de Ouattara ou en tout cas des gens qui y sont pour travailler dans l'intérêt de Ouattara. J'aimerai bien que chacun de nous comprenne que M. Ouattara sera candidat à la présidence de la République en 2020.

Quelqu'un qui construit de nouveaux palais, qui fait des extensions de palais, qui a nommé sa direction de campagne avec une extension d'ailleurs à tout les directeurs de cabinet, qui commence à faire des visites d'État dans son propre pays, qui mobilise, ne peut pas le faire alors qu'il est à un an de la fin de son mandat constitutionnel. Il faut qu'on comprenne bien cela, Ouattara est candidat, il a sa Commission électorale. Maintenant ce que je répète, c'est que nous populations ivoiriennes, travaillions sur la liste électorale parce qu'en général, quand Ouattara fait quelque chose comme ça, tout le monde me dit : « c'est déjà fait, comment on peut revenir là-dessus ? On n'a qu'à prendre comme cela ». Le corps diplomatique dit la même chose. « Vous savez, à un an des élections, il faut quand même une commission électorale. Tout compte fait, il y a la société civile, il y a l'opposition. C'est déjà fait ».

Mais chaque fois qu'il fait, il est difficile de revenir là-dessus. Mais alors anticipons ! Faisons en sorte que ce qui va se faire, le soit dans l'intérêt de la Côte d'Ivoire et non dans l'intérêt de M. Ouattara seulement et de son clan. La liste électorale, c'est un enjeu important. Vous savez, M. Ouattara a été président de la République en 2010 sur une liste électorale qui faisait 5,7 millions de personnes. Sur les 5,7 millions, il y a 4,6 millions qui sont allés voter. Sur les 4,6 millions, Ouattara, Bédié et Soro, ils ont eu ensemble 2,4 millions environ. Et Bédié seul avait un million cent. Si vous enlevez le million cent de M. Bédié des 2,4 millions de M. Ouattara, il reste pour M. Ouattara 1,3 million. Il a été président avec 1,3 million de votants dans un pays où nous sommes 24-25 millions d'habitants. Ça s'était en 2010. En 2015, on fait un recensement électoral, la liste électorale prend 500.000 personnes, on n'arrive à 6,3 millions. Les votants, 3,1 millions. Donc le nombre de votants a diminué par rapport à 2010.

M. Ouattara, M. Bédié et Soro ensemble, ont 2,6 millions. Ouattara est candidat unique en 2015. Si vous enlevez le million cent de M. Bédié, Ouattara a été président avec 1,4 million. Vous vous rendez compte, en 2010, il est président avec 1,3 millions et en 2015, il est président avec 1,4 million. Et puis nous sommes nombreux en ville à attendre que ce monsieur fasse des transformations pour la société entière quand il sait que son pouvoir, il ne le doit qu'à 1,4 million sur 24-25 millions d'habitants. Pour 2020, l'avenir est ouvert. Moi je suis à votre disposition mais ce que je vous demande, ce que je nous demande, c'est de nous mobiliser maintenant pour être sur la liste électorale. Les gens qui vont avoir 20 ans, 19 ans, et 18 ans maintenant vont aller tous voter. Mais ils n'ont voté ni en 2010 ni en 2015. Et ceux-là, si on fait leur nombre aujourd'hui, ils sont plus de 4 millions d'habitants.

Appel à la mobilisation

Le recensement général de la population avait dit déjà en 2014, que les gens qui ont 18 ans et plus en Côte d'Ivoire sont un peu plus de 9 millions. Mais il y avait que 6 mi (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Bédié Alassane Ouattara Soro Commission électorale indépendante Cei Côte d'Ivoire candidat Assemblée nationale constitution élections opposition




Educarriere sur Facebook