Grève au primaire et dans le secondaire : La mobilisation des enseignants en perte de vitesse


Pacôme Attaby a souligné la détermination des enseignants à réclamer de meilleures conditions de vie et de travail
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 20 mai 2019
  • Visites: 1017
  • Commentaires: 1
La grève des enseignants du primaire et du secondaire s'essouffle. Leur mobilisation est en perte de vitesse, aux dires de Pacôme Attaby, porte-parole de la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d'Ivoire (Cosefci), le 20 mai 2019, quand Linfodrome l'a interrogé, en début de soirée.

« Il faut noter une régression de la mobilisation aujourd'hui », a avoué Pacôme Attaby. Il a souligné qu'au primaire, la mobilisation a été de 40 % contre 46 % la semaine dernière et au secondaire de 62 % contre 80 %. « A Abidjan on a enregistré une baisse de 5 %. Nous étions à 60 % la semaine dernière, aujourd'hui nous sommes à 55 % », a-t-il souligné.

Pacôme Attaby a expliqué que de nombreux enseignants vont certes à l'école mais n'enseignent pas. « Par peur, ils vont se présenter aux autorités mais (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Pacôme Attaby Cosefci Côte d'Ivoire Abidjan



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine