Crise au BURIDA : Pour le camp Noël Dourey, Fadal Dey et ses amis font perdre 53 millions de F Cfa au Burida


Des artistes ne sont pas d’accord avec ceux qui ont fait le sit in, le 14 mai dernier (Ph. DR)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 18 mai 2019
  • Visites: 872
  • Commentaires: 0
Quelques jours après le sit-in de Fadal Dey et de ses amis devant la maison du Bureau ivoirien des droits d'auteurs (Burida) pour exiger le départ hic et nunc de la Directrice générale (Dg), Irène Vieira, les langues se délient.

Selon une source proche du dossier, à ce jour, au niveau des instances dirigeantes du Burida, chaque partie a une idée du rapport provisoire du cabinet d'audit diligenté par l'Inspection générale d'Etat (Ige). «(…) Ce rapport a été transmis au Burida, le vendredi 3 mai 2019. Ce rapport était très attendu de part et d'autre. Mais depuis ce même vendredi, comme par enchantement, les commanditaires de cet audit ont lancé un préavis de sit-in, à compter du 14 mai 2019 jusqu'à ce que Mme Vieira quitte le Burida. Pourquoi ce revirement de situation? Les résultats de l'audit n'ont-ils plus d'importance? Quelles sont les preuves de la mauvaise gestion de la Dg, depuis tout ce temps? Les frondeurs n'ont-ils plus confiance aux institutions de la République, auprès desquelles leur requête a été déposée, notamment l'Inspection général d'Etat et la Primature?», s'est interrogée sous couvert de l'anonymat, une source proche du camp Noël Dourey. Pour lui, les résultats de l'audit qui ont coûté 53 millions de francs Cfa au Burida sont du ressort de Fadel Dey et ses amis qui ont saisi l'Ige pour cette action.

Toutefois, du côté des artistes de Côte d'Ivoire qui ne se reconnaissent pas dans les actions des frondeurs, il n'est plus question de laisser prospérer de tels actes. Car, depuis l'éclatement de la crise, la patronne du Burida, (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Irène Vieira Burida Noël Dourey Fadal Dey Côte d'Ivoire