Des chefs du Gboklê à Amadou Soumahoro : « Nous sommes derrière le chef de l'Etat parce qu'on sait qu'il peut nous envoyer un plus »


Amadou Soumahoro a rencontré des chefs du Gboklê.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 18 mai 2019
  • Visites: 814
  • Commentaires: 0
Le président de l'Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, a reçu, le jeudi 17 mai 2019, à sa résidence à Cocody-Riviera, une forte délégation de chefs traditionnels de la région du Gboklê, ainsi que de cadres locaux.

Il s'était agi pour ces derniers, conduits par le président du Conseil régional, Philippe Légré et le député Frégbo Basile, de traduire leur reconnaissance à leur hôte, pour la récente nomination d'un fils de la région, en l'occurrence Frégbo Basile, à la vice-présidence de l'institution mais également pour l'ensemble des actions de développement entreprises dans la région.

Selon Toukrou Papa Justin, porte-parole de la délégation, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), qui compte déjà une majorité d'élus dans la région, vient ainsi de renforcer sa position dans la région. « Tous nos élus sont au Rhdp. Nous sommes derrière vous, nous sommes derrière le chef de l'Etat parce qu'on sait qu'il peut nous envoyer un plus. Nous comptons sur vous. Aidez-nous, aidez votre région. Elle a besoin de vous », a indiqué le chef traditionnel, au nom de ses pairs. Il en a profité pour énumérer certaines doléances portant essentiellement sur le développement des infrastructures routières et un meilleur accès à l'électricité, particulièrement à Fresco où il a relevé des difficultés.

Sans toutefois en promettre la satisfaction totale, le président du Parlement s'est engagé avec le ministre d'Etat, Hamed Bakayoko, également présent, à défendre ses sollicitations et faire évoluer la situation dans la région et plus spécifiquement à Fresco. Il a saisi l'occasion de la rencontre, pour partager sa vision pour l'institution dont il assure la présidence depuis mars dernier. A ce propos, a expliqué le patron du Parlement ivoirien, la nouvelle équipe parlementaire entend, au cours de sa législature, réconcilier l'Assemblée nationale et les autres institutions du pays « pour le bien-être des populations ». Aussi a-t-il appris que l'équipe parlementaire devrait désormais collaborer avec les pouvoirs judiciaire et exécutif, en dépit de son autonomie, pour concevoir et conduire ensemble, les politiques et actions orientées vers le développement socioéconomique du pays.

Autonome, mais pas indépendante…

« L'Assemblée nationale est désormais au côté du gouvernement, dans l'intérêt de nos populations. L'Assemblée nationale ne peut pas être en adversité avec l'exécutif. C'est vrai qu'il y a la séparation des pouvoirs, mais il faut que moi-même président de l'Assemblée nationale, je sois réaliste. L'Assemblée nationale est autonome, mais elle n'est pas indépendante. Personne ne peut nous obliger &agr (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Hamed Bakayoko Amadou Soumahoro Rhdp Rassemblement Cocody Riviera gouvernement électricité Assemblée nationale




Educarriere sur Facebook