En liberté conditionnelle à La Haye : Blé Goudé refuse deux pays africains qui souhaitent l'accueillir et opte pour la Côte d'Ivoire

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 17 avr. 2019
  • Visites: 1902
  • Commentaires: 0
Plus de deux mois après sa libération le 1er février 2019, par la Cour pénale internationale (Cpi), c'est toujours le statuquo dans la situation de Charles Blé Goudé. Après celles de l'Argentine et du Portugal qu'il avait refusées en mars dernier, le leader du Congrès de la jeunesse panafricaine (Cojep) s'est vu faire de nouvelles propositions de pays d'accueil, cette fois, en Afrique.

Selon Jeune Afrique qui livre l’information dans sa parution du 14 au 20 avril 2019, Charles Blé Goudé aurait, encore une fois, opposé un refus aux offres de l’Afrique du sud et de l’Ouganda. A en croire le média qui cite des sources bien informées de l’affaire, l’ex co-détenu de Laurent Gbagbo y aurait préféré la Côte d’Ivoire. « Charles Blé Goudé, l’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo dont il est encore très proche, séjourne toujours dans une résidence hôtelière à la Haye (Pays-Bas), aux frais de la Cpi. 

Selon nos sources, l’Ouganda et l’Afrique du sud ont proposé de l’accueillir, mais l’ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes leur préfère son pays, la Côte d’Ivoire », révèle le média panafricain. Ce contexte, différent de celui de l’ex-président de la République, avec qui il était détenu dans la prison de Scheveningen, ne semble visiblement pas beaucoup déranger les activités de l’ancien responsabl (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Magazine

Educarriere sur Facebook