ft-ad_1
Politique

Côte d'Ivoire : retour de 35 exilés dont un ex-secrétaire d'Etat de Gbagbo

post-img

Quelques trente-cinq exilés ivoiriens dont l'ex-secrétaire d'Etat, chargé des victimes de guerre sous l'ancien Président Laurent Gbagbo, Charles Rodel Dosso ont regagné, Abidjan jeudi, après sept ans d'exil au Ghana voisin, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« On ne peut  pas parler de réconciliation,  si le Président Laurent  Gbagbo est au cachot à la Haye (Pays Bas », a confié à APA, Charles  Rodel Dosso, de retour au pays par le biais d’un convoi organisé par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Pour lui, «on ne peut pas décréter la réconciliation. On doit sentir le besoin par les uns et les autres». « L’élément déclencheur de la réconciliation au Front populaire ivoirien (FPI ) est le président Laurent Gbagbo. S’il est là aujourd’hui, tout le monde ira à la réconciliation », a soutenu M. Dosso qui  rassure sur sa volonté d’aller à la réconciliation.

« Nous souhaitons que la réconciliation se fasse, mais pas à n’importe quel prix », est-il ajouté. Sur le sens de son retour au pays, l’ancien chargé des victimes de guerre dans le gouvernement de l’ex-Premier ministre Aké N’Go, précise qu’il s’agit d’un devoir politique.

« On vient se mettre  à la disposition de notre parti politique. J’ai pensé qu’il était bon de rentrer maintenant .Le paysage politique nécessite que nous soyons sur le terrain maintenant », a encore expliqué M. Dosso.

« Nous sommes venus pour être des artisans de ce combat, pour que le FPI puisse reprendre le pouvoir. Nous sommes là pour aller au charbon », a conclu Charles Rodel Dosso , 15ème Secrétaire général adjoint du FPI (tendance « Gbagbo ou rien ) , chargé du recrutement et de l’implantation, dans la r&e (...)

Lire la suite sur APA


monde économique don Abidjan Laurent Gbagbo jeu Front populaire ivoirien FPI Ghana HCR réconciliation gouvernement réfugiés exilés ivoiriens recrutement

Articles similaires