Côte d'Ivoire : qui pour succéder à Aboudramane Sangaré au FPI ?

  • Source: jeuneafrique.com
  • Date: mar. 06 nov. 2018
  • Visites: 1086
  • Commentaires: 0
La succession d'Aboudramane Sangaré, membre fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) et président par intérim de la branche dissidente, décédé le 3 novembre, révèle des rivalités internes au sein du parti de Laurent Gbagbo.

Les premières dissensions entre les deux principaux successeurs du « Gardien du temple », comme l’on appelait Aboudramane Sangaré, président par intérim de la frange dirigée par Laurent Gbagbo, ne se sont pas fait attendre après son décès, survenu le 3 novembre dernier.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire : Aboudramane Sangaré, fidèle à Gbagbo jusque dans la culpabilité


Depuis Paris où il se trouve, Assoa Adou, le secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), a publié samedi un communiqué annonçant que Laurent Gbagbo, actuellement à la prison de Scheveningen (Pays-Bas), suspendait les activités du parti « jusqu’à la fin des obsèques ».

Presqu’au même moment, Simone Gbagbo, deuxième vice-présidente et numéro deux de Sangaré dans l’ordre protocolaire, annonçait depuis Abidjan avoir « convoqué d’urgence ce jour, une réunion du secrétariat général du FPI ». Plusieurs pontes du parti ont ainsi participé à cette dernière.

Rivalités internes au FPI

Avec Laurent Gbagbo, Assoa Adou (73 ans) et Simone Gbagbo (69 ans) font partie des rares survivants parmi les fondateurs historiques du FPI, créé il y a trente ans. Si la succession du défunt devrait logiquement être assurée par Simone Gbagbo, en tant que numéro deux, les choses ne sont pas aussi évidentes. « Aucun texte ne dit que le deuxième vice-président passe (...)

Lire la suite sur jeuneafrique.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook