Politique nationale : Les missions secrètes que Ouattara confie à Hamed Bakayoko, ce qu'il a fait avec Affi N'guessan et les pro-Sangaré, sa position sur la crise avec le Pdci


Alassane Ouattara et Hamed Bakayoko, la grande complicité qui peut réserver des surprises
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 02 nov. 2018
  • Visites: 3993
  • Commentaires: 0
Il est l'homme des missions secrètes, parfois incertaines. Il fait ses classes dans l'ombre du président de la République, Alassane Ouattara. Nouveau maire d'Abobo, il vient de réussir un nouveau challenge. Incursion dans les missions secrètes d'Hamed Bakayoko avec un confrère, qui dresse le portrait de l'homme cette semaine.

Cette semaine, Jeune Afrique (JA) lui consacré toute une lucarne. Le ministre de de la Défense, qui a voulu et conquis la commune d’Abobo, dont il est le nouveau maire élu, est l’homme de la semaine dans la dernière parution de l’hebdomadaire panafricain. Le confrère, qui fait un long portrait de l’ancien leader étudiant, devenu journaliste, patron de radio, puis depuis plus d’une décennie, fait des révélations sur des missions non moins difficiles que le président de la République, Alassane Ouattara, confie à Hamed Bakayoko. Considéré, en effet, comme l’un des « modérés » du Rdr, le seul ministre d’Etat dans le gouvernement actuel est également dépeint comme un « partisan de la négociation » dont l’ouverture et le réseau au-delà de sa chapelle politique l’aide à mener des missions parfois incertaines pour le pouvoir.

Ainsi, pendant les moments de braise de l’ex-rébellion, Hamed Bakayoko aura été, de par ses relations avec les ex-comzones, un des acteurs des négociations dans l’ombre pour rétablir l’ordre. Il aura été l’homme providentiel, le messager idéal du Rdr auprès des ex Forces nouvelles, souligne JA, alors que les relations étaient tendues entre Amadou Gon Coulibaly (actuel Premier ministre) et Guillaume Soro (président de l’Assemblée nationale).

Même avec le Front populaire ivoirien (Fpi), l’ex-ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication n’a pas de souci d’approche. Dans le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo détenu à la Haye, Hamed Bakayoko, qui a été son ministre, fait bon usage de ses réseaux. Ouvert à tous et ayant une grande capacité d’écoute, il est un interlocuteur accessible avec lequel beaucoup ne rechigneraient pas à discuter en toute discrétion. Ces dernières années, écrit JA, c’est lui qui devait « gérer » Pascal Affi N’Guessan, l’ancien Premier ministre et dépositaire du parti de Laurent Gbagbo. « En se rapprochant du leader du Front populaire ivoirien (FPI), il est parvenu à diviser l’opposition », souligne le confrère qui va plus loin en révélant des discussions ardentes, ces derniers mois, du ministre de la Défense avec la frange la plus dure des pro-Gbagbo, les partisans d’Abou Drahamane Sangaré, avant l’annonce de l’amnistie accordée à 800 prisonniers politiques. « Partisan de la négociation Déjà, Hamed est un homme de mission. Intuitif, il a le contact facile et des connaissances dans tous les milieux. Même tard le soir, il reçoit beaucoup, discute et, loyal, se rend disponible pour remplir les « missions » que lui assigne le président », apprend-on de JA.

Ainsi, Hamed Bakayoko ne pouvait pas ne pas être présent dans la tentative de recherche de solution à la crise qui oppose le Rassemblement des Houphou&eu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook