Municipales à Abobo / Franklin Nyamsi (Conseiller de Guillaume Soro) attaque : « La candidature du ministre Hamed Bakayoko n'est pas crédible »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 19 sept. 2018
  • Visites: 2211
  • Commentaires: 0
Franklin Nyamsi est bien connu dans le microcosme politique ivoirien. Ce conseiller du président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro, enseignant de Philosophie, basé en France, s'est, maintes fois, illustré à travers des sorties particulièrement engagées, et parfois virulentes, contre les adversaires politiques de son patron. Dans une vidéo mise en ligne, sur les réseaux sociaux, M. Nyamsi s'intéresse au cas particulier des municipales du 13 octobre, à Abobo. Dans cette commune abidjanaise, le ministre d'État, Hamed Bakayoko, candidat du Rhdp, aura pour challenger Koné Tehfour, qui est soutenu par Guillaume Soro. Ci-dessous de larges extraits de son propos.

« Lorsque l'exil de mon pays natal me conduisit en Côte d'Ivoire, c'est à Abobo que je posais mes valises en 1995, habitant pendant cinq ans d'affilée, le quartier avocatier. J'ai enseigné dans cette commune, en cours du soir et en cours du jour. Je voudrais ajouter que je suis lié à Abobo par le cœur et par le sang parce que j'ai épousé une fille autochtone d'Abobo, une Ebrié d'Abobo. C'est par Abobo que je suis lié à la Côte d'Ivoire et je voudrais en parler aujourd'hui avec intensité et avec responsabilité. C'est une commune de près de 2 millions d'habitants, mais c'est une commune qui est confrontée à de nombreux problèmes de sécurité, de transport, d'éducation, de santé, confrontée au terrible problème de surpoids de l'économie informelle et de la masse du chômage des jeunes, mais également du désœuvrement des classes laborieuses adultes depuis de longues décennies. M. Adama Toungara, ingénieur de son état, qui pendant longtemps va rester le maire de la commune d'Abobo, cumulativement avec ses fonctions de ministre au gouvernement, ne réussira à résoudre aucun des fondamentaux que je viens d'évoquer.

A relire: Menacé de poursuites judiciaires/ Franklin Nyamsi répond au RDR: «L'agitation des petits diablotins dans l'eau bénite ne m'a jamais empêché de dormir»

Défense et gestion de mairie. Le ministre d'État, Hamed Bakayoko, est présenté, sur la page wikipedia le concernant, comme un journaliste et on sait qu'il est ministre d'État, ministre à la Défense de la République de Côte d'Ivoire. Je rappelle qu'un ministre d'État, un ministre de la Défense, c'est quelqu'un qui occupe un poste stratégique et c'est l'un des portefeuilles les plus lourds de tous les gouvernements à travers le monde. Je mets au défi qui que ce soit de me donner, dans un pays de taille comparable à la Côte d'Ivoire, un seul ministre de la Défense qui est en même temps maire d'une commune de 2 millions d'habitants. Je vous mets au défi de me montrer un homme qui peut faire ça et autre chose sur cette terre. S'assurer de la défense de la totalité du territoire national en même temps que s'occuper potentiellement d'une commune de 2 millions d'habitants (...)

À partir de juin 2018, cela fait quatre mois que M. Hamed Bakayoko s'intéresse à résoudre les problèmes de sécurité, de santé, d'éducation, de transport, d'emplois de la commune d'Abobo. Parce que son parti l'a désigné comme étant son candidat à la mairie d'Abobo. La méthodologie du candidat Hamed Bakayoko consiste en la délégation systématique du pouvoir. En réalité, comme vous le savez, en tant que ministre d'État, ministre de la Défense, le candidat Hamed Bakayoko est dans la logique selon laquelle une fois élu, il délègue les tâches communales, une bonne partie de la semaine, à des adjoints et, lui, retourne travailler à son ministère de la Défense au Plateau. Du point de vue métho (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Hamed Bakayoko Toungara Rhdp RDR Côte d'Ivoire Plateau Abobo France gouvernement chômage emplois candidat Assemblée nationale




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour