Avec de faux bulletins de solde : Des millions de francs Cfa pompés dans les caisses de l'Etat
Plusieurs prêts contractés à la Banque

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 18 avr. 2018
  • Visites: 2463
  • Commentaires: 0
Plusieurs personnes ont profité de la crise post-électorale pour se faire payer dans les caisses de l'Etat. Et de septembre 2011 à mars 2018, N.K. (fausses initiales), à lui seul, a réussi à se faire payer 310 010 895 francs Cfa , au titre des soldes de magistrat hors hiérarchie de grade A avec indice 3570, à compter du 1er janvier 2012.

Mais comment en est-on arrivé à là? Selon nos sources, en 2011, Z.B.A est consultant en informatique à la solde. En cette qualité, il a accès aux données. C’est alors que N.K., responsable dans une importante structure de l’Etat, lui remet une copie de son décret de nomination, après la crise post-électorale, au fin d’une radiation des effectifs de la Fonction publique. Z.B.A trouve là un boulevard qui lui est ouvert pour puiser dans les caisses de l’Etat. Il ne crache donc pas sur cette aubaine. Il s’en délecte. Pour commencer, il monte une stratégie pour que personne ne doute de quoi que ce soit. Etant lui-même informaticien, il sait comment s’y prendre pour échapper à tout soupçon.

A relire: Escroquerie, faux et usage de faux / Plusieurs candidats à l’entrée à l’école de Gendarmerie grugés

Z.B.A trouve profitable d’opérer des modifications significatives sur le bulletin de solde de N.K. Mais sans toucher le nom. Z.B.A se nomme, à présent N.K., du moins pour son plan et sur papier. Il veut changer d’emploi. Lequel alors choisir?

Ne dit-on pas que celui qui cherche trouve? Il fait d’ailleurs sien un passage des saintes écritures qui est formel: « Cherchez et vous trouverez». Z.B.A alias N.K. pense mieux de se loger dans un emploi où il y aurait moins de contrôle. Et comme à l’époque, personne n’a le courage de fouiller dans les affaires d’un magistrat. Il (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook