Blolequin / Après le meurtre d'un gendarme et le saccage des résidences administratives : 50 individus interpellés et transférés à Abidjan

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 12 mars 2018
  • Visites: 1233
  • Commentaires: 0
Trois jours après la descente musclée des militaires, gendarmes et policiers le mardi 6 mars 2018, dans la ville de Blolequin, région du Cavally, des individus ont été interpellés et conduits à la brigade de gendarmerie de guiglo.

Après leur audition, ces derniers ont été transférés, sous bonne escorte, le vendredi 9 mars 2018 en à Abidjan. Ainsi aux environs de 10h, les populations de Guiglo ont vu passer une colonne de dix véhicules blindés de la gendarmerie nationale qui avait à leur bord les personnes arrêtées au cours de l'opération.

Pour rappel, le mardi aux environs de 3h du matin, une opération mise en place par les éléments des forces armées de Côte d'ivoire a permis d’interpeller des individus soupçonnés de créer des misères aux populations de Blolequin, suite aux tristes événements survenus du samedi 17 février 2018 où un chauffeur de taxi -moto a été abattu, et un gendarme lynché. L'ordre avait foutu le camp dans la ville et ses environs avec son corollaire de braquages avec morts d'homme qui avait refait surface. Les armes emportées à la brigade de gendarmerie de Blolequin ont permis aux bandits de faire la loi à la place des forces régaliennes.

A relire: Bloléquin : Après les heures chaudes, pourquoi les gendarmes restent encasernés chez les militaires

Le gouvernement, pour mettre fin à ce désordre, a déployé plusieurs éléments des forces de défense et de sécurité pour une opération de ratissage. Aujourd'hui, le calme est revenu et les popul (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook