Journée promotionnelle du genre 2017: L'employabilité des filles des filières industrielles au cœur des réflexions

  • Source: EDUCARIIERE
  • Date: jeu. 14 déc. 2017
  • Visites: 372
  • Commentaires: 0

La troisième édition de la Journée promotionnelle du genre (JPG), s’est ouverte ce jeudi 14 décembre, à l’immeuble de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) autour du thème « Booster l’employabilité des filles des filières industrielles ».

Pour cette édition 2017, le pays à l’honneur est les États-Unis d’Amérique, représenté par sa chargée des affaires à son ambassade d’Abidjan, Mme Katherine Brooker, par ailleurs marraine de cette journée.

Selon le chef de Cabinet du Secrétaire d’État chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Mme Mariam Traoré, représentant, M. Mamadou Touré, la promotion du genre est l’une des priorités chère aux yeux du chef de l’État, Alassane Ouattara. « Le secrétariat d’État chargé de l’Enseignement technique, a souhaité offrir les mêmes chances aux filles et au garçons avec l’ouverture de nouvelles filières dans ses établissements dont la chocolaterie pour soutenir la transformation du cacao », a annoncé Mme Touré, avant de rappeler que le taux de filles dans les filières industrielles est de 18,1%. Un taux  faible qu’il faille rééquilibrer à 25% d’ici 2020 et atteindre la parité en 2025.

Pour l’initiatrice du JPG, Mme Florence Tanoh, secrétaire exécutif de la Cellule genre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, cette journée dédiée à la promotion du genre, est un véritable moment de partage d’expérience et demeure une plateforme pour la sensibilisation  des jeunes filles et surtout pour la promotion des filières industrielles, qui offrent des opportunités d’emploi.

« Ces jeunes filles qui ont décidé d’embrasser les filières techniques réservées aux hommes, peuvent compter sur le soutien du conseil économique et social », a indiqué la représentante du Conseil économique et social (CES), Mme Mariam Coulibaly.

Plusieurs ateliers et panels sont prévus autour des opportunités qu’offrent les filières industrielles pour les filles.

Anthony NIAMKE




Educarriere sur Facebook