Meeting du RDR à San Pedro / Philippe Légré : « Ouattara n'a jamais dit qu'il allait donner le pouvoir à quelqu'un »


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 22 août 2017
  • Visites: 1182
  • Commentaires: 1
Le secrétaire général adjoint chargé de la mobilisation, de la logistique et de la sécurité du Rassemblement des républicains (Rdr), Philippe Légré, était le samedi 19 août 2017 à San-Pedro.

Dans cette localité où il était accompagné du conseiller du premier ministre, Touré Souleymane, l’ex-ministre des Sports a animé, à la place ''Ado'' au quartier Bardot, un meeting de mobilisation des militants en vue de la tenue du 3ème congrès du parti les 09 et 10 septembre prochains, au Palais des sports à Abidjan-Treichville. L'émissaire du Rdr s'est, à cette occasion, prononcé sur certains sujets qui alimentent les débats politiques en Cote d’Ivoire, notamment les questions du parti unifié et de l’alternance entre son parti et le Pdci-Rda en 2020.

Sur ces questions, M. Légré n’est pas passé par quatre chemins pour asséner ses vérités au Pdci. «Le parti unifié va se faire et le président Alassane Ouattara y tient. Il faudrait que le Rdr commande le parti unifié. C’est pourquoi le Rdr doit être fort pour ne pas être avalé», a conseillé le secrétaire général adjoint chargé de la mobilisation, de la logistique et de la sécurité du parti à la case verte. Parlant de l’alternance en 2020, M. Légré a été très clair.« Le président Alassane Ouattara n’a jamais dit qu’il allait donner le pouvoir à quelqu’un. Il tient au parti unifié car c'est en son sein qu’on va choisir le meilleur pour être le candidat aux élections présidentielles. Il y a des gens qui sont meilleurs dans ce pays. Ce sont les Amadou Gon Coulibaly qui sont à ses côtés. Il y a aussi d’autres personnes. Il appartient au président Alassane Ouattara de choisir», a relevé l'orateur.

Par la suite, Philippe Légré a fait remarquer que c’est grâce aux actions de son mentor que la Cote d’Ivoire a retrouvé sa place dans le concert des nations. Il en veut pour preuve l’actuel poste dévolu à la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’Onu, et bien d'autres actions du président Ouattara. «Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est respectée grâce à Alassane Ouattara. Est-ce qu’on est fou pour le laisser?», s’est interrogé Philippe Légré, qui a également souhaité le retour du président Alassane Ouattara à la tête du parti en vue de sa redynamisation. Poursuivant, il a exhorté les militants à une démonstration de force les 09 et 10 septembre 2017. « Il doit y avoir au moins cent mille personnes à Abidjan, pour démontrer q (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour