Enseignement Technique et Formation Professionnelle : de grands changements annoncés pour la rentrée prochaine

  • Source: Ministère
  • Date: vend. 18 août 2017
  • Visites: 1990
  • Commentaires: 2

Le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, Mamadou TOURE, a présidé, ce jeudi 17 août 2017, au Lycée Technique d’Abidjan, la séance de travail relative aux préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018. Cette rencontre a réuni l’ensemble des principaux acteurs du système à savoir les directeurs régionaux, départementaux, chefs d’établissements et les responsables des unités mobiles. Une occasion pour le premier responsable de ce département de réitérer ses encouragements à ses collaborateurs, échangé avec eux sur la vision commune qu’ils ont de l’enseignement et la formation professionnelle et entrevoir les perspectives à venir à travers une série d’initiatives qui seront prises dès le mois de septembre en vue de rendre plus performant et dynamique cet ordre d’enseignement.

« Nous entamons un virage important au niveau de la formation professionnelle. Un plan de réforme a été élaboré en décembre 2016, l’ensemble des mesures que nous sommes en train de prendre vise la mise en œuvre de cette réforme. Pour nous, vous êtes des acteurs majeurs. L’échec ou la réussite de cette réforme dépendra de vous. Depuis plus de dix ans différentes initiatives ont été prises en vue de remettre à niveau notre système d’enseignement. Nous estimons que nous sommes à l’aboutissement de toutes ces réflexions. Il s’agit maintenant de passer à l’action » a indiqué le Secrétaire d’Etat. Aussi n’a-t-il pas manqué de féliciter monsieur FOFIE Koffi directeur de la Formation Professionnelle Initiale et madame SAKANOKO née CISSE Hawa, Directrice des Ressources Humaines de la formation professionnelle pour la qualité du travail effectué concernant les différentes mutations des directeurs régionaux, départementaux et chefs d’établissement. Ce vaste mouvement répondait selon lui, non seulement à un souci d’efficacité, et les choix opérés reposaient sur des critères objectifs mais il fallait corriger certaines situations qui s’apparentaient à de l’injustice. « Des critères ont prévalu à ces choix, la conscience professionnelle, le sens de la responsabilité, le respect des principes de bonne gouvernance et ne pas sédentariser des personnes aux mêmes postes. » a-t-il fait remarquer. 

Pour le secrétaire d’Etat Touré Mamadou, c’est donc un pas vers un changement profond que va la formation professionnelle. Mais d’ores et déjà, cette année pour la phase pilote, une douzaine d’établissements identifiés vont expérimenter le nouveau mode de gouvernance en donnant à ces établissements une autonomie relative avec une sorte de conseil de gestion, de conseil pédagogique, de comité directeur afin qu’à la longue ces structures deviennent autonomes, capables de créer et gérer des ressources propres. Ils seront dirigés par de vrais managers avec une feuille de route claire et seront évalués en fin d’année en fonction de celle-ci. Tout en renforçant bien évidemment leurs capacités à travers des formations continues. C’est dire que les années à venir seront celles de l’action et des résultats avec pour point de mire de rendre plus performant le dispositif de l’enseignement technique et la formation professionnelle.

Notons qu’au cours de cette séance de travail, Monsieur Mamadou TOURE a remis symboliquement à Monsieur Souleymane TRAORE, anciennement directeur du Lycée Professionnel de Ferkéssedougou, lauréat du prix de l’excellence 2017 du meilleur chef d’établissement de formation professionnelle, le kit de la formation des chefs d’établissement qui débutera le 21 Août à l’IPNETP.




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Offres d'emploi du jour