ft-ad_1
Politique

Burkina : Levée des mandats d'arrêt contre Soro et Compaoré, pour « vice de procédure »

post-img
(Photo d'archives)

La cour de cassation du Burkina Faso a levé, jeudi, ses mandats d’arrêt contre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, et l’ex-président burkinabé Blaise Compaoré, annoncent des médias internationaux.

Le président de cette Cour, Ahma Ouédraogo, a expliqué à VOA Afrique que le juge qui a émis le mandat d’arrêt contre M. Soro devait « obligatoirement informer le procureur. Nous avons demandé au juge de régulariser la situation », a-t-il dit.

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne est poursuivi depuis le 8 janvier dans l’affaire du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina. Il a été accusé sur la base d’un enregistrement de présumées conversations téléphoniques Djibril Bassolé, l’ex-ministre des Affaires étrangères du pays évoquant un projet de renversement de la transition à cette époque à Ouagadougou.

Blaise Compaoré qui réside en Côte d’Ivoire depuis sa chute du pouvoir en novembre 2014 était visé par un mandat d’arrêt dans l’affaire de l’assassinat, en 1987, de son prédécesseur Thomas Sankara.

tm




Afrique projet Guillaume Soro jeu Blaise Compaoré Thomas Sankara Côte d’Ivoire Ouagadougou Burkina Faso Assemblée nationale ivoirien

Articles similaires