Fermeture de Comium : Les agents empêchent en vain la sortie du pays de leurs dirigeants


© Kamagaté Issouf / Fraternité Matin
  • Source: fratmat.info
  • Date: dim. 10 avr. 2016
  • Visites: 3403
  • Commentaires: 1

A l'aéroport international Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, ce samedi 9 avril, à 15h30 min, un vol de la compagnie Emirates vient de s'envoler. Parmi les passagers se trouvaient six responsables de l'entreprise de téléphonie mobile Comium. A qui les employés réclamaient leur droit avant la fermeture de l'entreprise, décidée par l'Agence de régulation de télécommunication de Côte d'Ivoire (Artci), pour le non-respect du cahier de charge de la licence d'exploitation.

Peu avant l'heure du vol, dans la salle d'arrivée de l'aéroport, des employés de la société, environ une centaine, se faisaient entendre par des propos désobligeants envers leurs dirigeants, des coups de sifflet ou encore des cris de détresse. Après avoir entonné l'hymne national, visages graves, ils attendent que la police fasse sortir Hassan Dahini (directeur général), Aissan Abbas (directeur administratif et financier), Ali Moussaoui (directeur commercial), Ali El Houssein (responsable), Hussein Tarouk (chef département vente), Antoine Khoury (directeur achat). Ces personnes citées, selon les travailleurs, veulent sortir du pays en catimini. Informés de leur départ, ils se sont automatiquement déportés à l'aéroport pour les empêcher de quitter le pays.

Mais le combat de ses travailleurs sera vain. Car, "leurs dirigeants sont partis", annonce désespérément, le président de la mutuelle de Comium, Koné Bana, qui a pu franchir le hall pour entrer en contact avec les services de sécurité de l'aéroport. « Les superviseurs de l'aéroport et un détachement de la gendarmerie qui nous ont reçus pour nous faire comprendre qu'ils n'ont encore rien reçu comme élément probant  concernant les procédures que nous avons menées, pour mettre la main sur nos dirigeants fossoyeurs de nos droits. Et ils nous ont demandé de quitter l'aéroport pour des mesures de sécurité avec le spectre du djihadisme qui plane sur la sous-région », s'est-il indigné...

Lire la suite sur fratmat.info




aéroport international Félix Houphouët-Boigny Côte d'Ivoire Abidjan Artci téléphonie mobile gendarmerie police



Educarriere sur Facebook